Abandon d’armes : un bilan impressionnant

Abandon d’armes : un bilan impressionnant  en Loire-Atlantique. L’opération d’abandon simplifié d’arme à feu s’est déroulé sur le département du vendredi 25 novembre au vendredi 2 décembre 2022.

Cette opération avait pour objectif de mettre hors de circulation des armes détenues le plus souvent à la suite d’un héritage ou dans des conditions non sécurisées. Elle avait également pour objectif de poursuivre la politique de traçabilité des armes à feu en accompagnement chaque citoyen qui le souhaitait à l’enregistrement de ses armes dans le système d’information dédié (SIA) récemment mis en place par le ministère de l’Intérieur.

Les citoyens de la Loire Atlantique se sont massivement déplacés sur les trois points de collecte mis en place afin d’abandonner leurs armes ou pour les régulariser auprès des agents de la préfecture.

« Cette opération d’envergure a rencontré un vif succès sur notre département » indique le préfet de la Loire- Atlantique Didier Martin.

« Je remercie l’ensemble des personnes qui sont venues régulariser leur situation ou déposer leurs armes . Je tiens également à remercier les forces de l’ordre et les équipes de la préfecture mobilisées pendant les 8 jours de cette opération inédite en France » a t il ajouté à la clôture de l’opération ce vendredi 2 décembre 2022.

Le nombre d’armes récupérées en Loire-Atlantique

L’ensemble de la collecte a été fructueuse. Sur le site de Nantes c’est un total de 1169 armes et 18168 munitions délaissées par leurs anciens propriétaires.

Plus à l’ouest du département, à Saint-Nazaire, ce sont 844 armes et 10643 munitions qui sont récupérées
Enfin, en gendarmerie de Châteaubriant, on totalise 379 armes et 930 munitions qui cesseront d’être en circulation. Au total 2392 armes à feu ont été abandonnées en Loire-Atlantique. 399 comptes détenteurs ont été créés sur l’application SIA régularisant ainsi 671 armes.

Il est encore possible d’abandonner ses armes en contactant au préalable une brigade de gendarmerie ou un
commissariat de police. La préfecture invite les détenteurs d’armes à continuer à les déclarer via l’application SIA afin de continuer à les conserver en toute conformité. Les modules « chasseur » et « armes héritées » restent ouverts, les modules pour les tireurs sportifs et les collectionneurs seront quant à eux accessibles respectivement dès janvier 2023 et juin 2023 sur le site du SIA.

De quelles armes parle-t-on ?

Enregistrement :

Seules les armes à feu sont ouvertes à l’enregistrement dans le SIA. L’enregistrement des armes sera réalisé sur présentation d’une photographie de bonne qualité de l’arme, ce afin de visualiser les différents marquages (marque, modèle, fabricant, calibre) et dans toute la mesure du possible, son numéro de série.

Abandon :

Les particuliers pourront abandonner tout type d’armes : armes à feu, armes de poing, armes blanches, petites munitions (< 20 mm).

Ne seront en revanche pas acceptés les engins de guerre, les munitions de guerre (obus, grenades), les explosifs, la poudre, les artifices et les munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm. Pour ces éléments, les particuliers appelleront en préfecture pour organiser les conditions d’un enlèvement programmé et sécurisé de ces éléments particulièrement dangereux.

Le service des armes de la préfecture pourra utilement pour apporter un appui en cas de difficulté : mail :
pref-armes@loire-atlantique.pref.gouv.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00