Ancenis-Bad Brückenau : 40 années de jumelage

Ancenis-Bad Brückenau : 40 années de jumelage, célébrés par un voyage des Anceniens en Allemagne.

Un séjour était organisé en Bavière du 7 au lundi 11 juillet 2022. 45 habitants y ont participé, dont 5 élus.
Les voyageurs étaient accueillis dans les familles allemandes et ont pu participer à différentes visites culturelles et historiques : découverte du poste d’observation Alpha (site historique de la guerre froide), visite de la ville de Tann… sans compter les moments conviviaux avec les hôtes allemands autour de la gastronomie locale !
La cérémonie officielle du dimanche soir a été l’occasion pour Monsieur le maire d’offrir un panneau de signalisation liant les deux villes. Autant de nouvelles occasions de faire
perdurer le jumelage et d’entretenir les relations d’amitié entre Ancenis-Saint-Géréon et Bad Brückenau.

L’été prochain, une délégation d‘Ancenis-St-Géréon ira fêter les 50 ans de jumelage avec la ville anglaise de Kirkham.

Bad Brückenau est jumelée avec Ancenis-Saint-Géréon depuis 1981

Bad Brückenau est une ville de Bavière qui abrite une population de 6400 habitants.

En 1597, la ville reçut son nom actuel de Brückenau, lorsqu’un pont (en allemand : Brücke) fut construit sur le Sinn. En août 1876, la ville est presque entièrement détruite par un incendie.

La ville est une station thermale réputée.

Au 15ème siècle, mention est faite d’un puits au goût acide à quatre kilomètres dans la vallée en direction sud-ouest. Même alors, l’eau était connue pour ses propriétés curatives et, en 1747, l’évêque Amandus von Buseck de Fulda construisit une fontaine. Sous son successeur Heinrich von Bibra, les premiers hôtels ont été construits et deux autres puits découverts. L’ensemble baroque le long de l’axe principal du Kurpark date de ces jours.

En 1816, après les guerres napoléoniennes, Brückenau fait partie du royaume de Bavière. Brückenau est devenue la station thermale préférée du roi Louis Ier de Bavière, qui a financé une rénovation en profondeur. Le bâtiment central datant de cette époque est le Große Kursaal. Après la Révolution allemande de 1848 et l’abdication de Louis Ier, le gouvernement bavarois loua la station thermale à des entrepreneurs privés.

Dans la première décennie du XXe siècle, la ville, reconstruite après l’incendie, commence à imiter le succès de la station thermale. Trois puits ont été découverts, la ville et un groupe de citoyens ont créé deux parcs. Lors de la réforme administrative de 1970, le Staatsbad est devenu une partie de la ville et tout Brückenau a reçu le titre officiel de “Bad”.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00