Loire-Atlantique

Appel à manifester vendredi 13 octobre

Nantes, Ancenis-Saint-Géréon ou Saint-Nazaire, l'intersyndicale appelle à manifester ce vendredi 13 octobre 2023.

Appel à manifester vendredi 13 octobre à Ancenis, Nantes et Saint-Nazaire, de l’ensemble des syndicats de Loire-Atlantique.

Plus de justice sociale

L’intersyndicale demande à un maximum de personnes à descendre dans la rue pour manifester son mécontentement face à l’austérité, la précarité. Suite à un appel européen, les syndicats appellent à faire grève pour plus de justice sociale.

À Nantes, le rassemblement est fixé à 10h30, au miroir d’eau, face au château des Ducs de Bretagne.

Ancenis-Saint-Géréon manifeste dès 10h, avec le traditionnel point de départ des manifestation Station Esso.

Pour Saint-Nazaire, c’est place de l’Amérique Latine, à 10h que la manifestation démarre.

D’autres manifestations sont prévues dans le département, à Saint-Nazaire, et Ancenis.

Hausse des salaires et retraites

Les salariés n’abandonnent pas le combat contre la réforme des retraites. La CGT de Loire-Atlantique dénonce :  » La réforme des retraites qui s’applique depuis le 1er septembre est toujours aussi injuste, brutale, injustifiée et impopulaire. Le combat se poursuit en mettant la pression dans les négociations en cours pour l’Agirc-Arcco (retraites complémentaires) et celles qui doivent s’ouvrir dans les branches au sujet des départs anticipés.

La CGT se mobilise pour la retraite à 60 ans et avant en cas de pénibilité, ainsi que la prise en compte des années d’études dans le calcul de la retraite. »

Les médecins du secteur libéral se mettent à l’arrêt à l’appel de la Confédération des syndicats médicaux français (Csmf). Ils demandent principalement un révision du tarif des consultations à la hausse.

Des perturbations sont à craindre sur le trafic TER SNCF. Les organisations syndicales ferroviaires – la CGT-Cheminots, Sud-Rail et la CFDT-Cheminots appellent à se mettre en grève et à manifester ce 13 octobre .

Le FSU-SNUipp, de Loire-Atlantique appelle lui aussi à la grève. Un impact sur les écoles est donc possible. Le syndicat explique : « une égalité femmes – hommes. Les postes les mieux rémunérés sont encore majoritairement occupés par des hommes.Les salaires des PE sont inégaux entre femmes – hommes »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page