Châteaubriant

Châteaubriant : 200 caravanes installées pour une semaine

Châteaubriant : 200 caravanes installées pour une semaine sur la commune. Les caravanes sont arrivées aux abords des étangs de Choisel, dans la prairie juste en dessous de la piscine Aquachoisel, au nord de Châteaubriant.

Pour un des occupants rencontré ce matin :  » Nous partons dimanche prochain ».

Ce type de groupe dit de « grand passage » (50 à 200 caravanes) ne peut être accueilli que sur un terrain ad hoc . Il faut a minima une surface de 4 ha, et non une simple aire d’accueil.

En Loire-Atlantique, 7 terrains de grands passages sont prévus au SDAHGV de la Loire-Atlantique. Il sont sur les territoires de Cap Atlantique, Carene, CC Sud Estuaire, Pornic agglo, Nantes Métropole (x2) et Compa (Ancenis).

Le groupe signalé aurait dû être accueilli sur le territoire de la Compa mais le terrain n’est pas ouvert (ouverture estimée courant juillet). Les autres terrains du départements sont par ailleurs tous déjà occupés ou indisponibles.

Un schéma en révision

chateaubriant-200-caravanes-installees-pour-une-semaine

Conformément à la loi du 5 juillet 2000 modifiée relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage, un schéma départemental d’accueil des gens du voyage est élaboré. Il fait l’objet d’une révision tous les 6 ans par le préfet et le président du conseil départemental.

La révision du schéma 2010-2016 qui a été menée depuis 2016 avec le bilan des actions du précédent schéma ainsi que l’étude préalable des besoins des gens du voyage et de l’offre existante étant achevée, un nouveau schéma pour la période de 2018-2024, a été conjointement approuvé le 20 décembre 2018 par le préfet et le président du conseil départemental.

Ce nouveau schéma se veut plus opérationnel. Il s’attache à répondre aux réels besoins d’une population dont les modes de vie ont évolué. Le phénomène d’ancrage des gens du voyage en Loire-Atlantique amène à compléter les solutions d’habitat proposées. Et à mettre l’accent sur l’accompagnement social et à faciliter l’accès au droit commun.

Trois axes principaux structurent la réflexion :

  • L’amélioration de l’accueil des gens du voyage itinérants et l’accompagnement des collectivités dans la gestion des équipements.
  • Le développement de l’habitat pour les gens du voyage souhaitant se sédentariser tout ou partie de l’année.
  • Le développement des actions socio-éducatives et d’insertion, en privilégiant une orientation vers le droit commun.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page