Châteaubriant

Châteaubriant : la location d’automobiles électriques à petit prix

Ce jeudi Roch Brancour, vice-président en charges des transports à la Région des Pays de la Loire était à Châteaubriant pour voir la mise en place d'une station d'autopartage, sur le site de la gare.

Châteaubriant : la location d’automobiles électriques à petit prix est expérimentée à partir de ce mois d’avril 2023.

Une station de location de voitures électriques vient d’ouvrir sur le parking de la gare de Châteaubriant. Deux Zoé, dernière génération R 110, soit 80 cv, en version 5 portes, 5 places assisses.

La première présentation à la population est organisée ce vendredi 31 mars de 10h à 12h et de 14h à 16h avec démonstration de prise en main des véhicules.

Une location à la demie journée ou à la journée

L’offre proposée par la Com-Com Châteaubriant-Derval est extrêmement concurrentielle. L’utilisateur peut louer une voiture pour une demie-journée au tarif de 10 euros. et 20 euros la journée de 5 h à 23h. Le carburant étant compris, puisqu’il s’agit d’un véhicule électrique, qui est déjà chargé. On estime à 250 kms, l’autonomie de la charge.

Une première station existe depuis 2021 à Derval, avec une fréquentation mitigée.

Mode d’emploi de l’autopartage à Châteaubriant

Pour louer une automobile, l’usager s’inscrit sur la plateforme www.clem-mobi/autopartage ou il se présente au guichet de la maison de la mobilité. Les pièces à fournir sont une copie du permis de conduire, une copie d’un justificatif de domicile et le numéro de la carte bancaire de l’usager. La vérification des pièces nécessite un délai de 24 h la première fois. Après validation l’usager reçoit un e-mail de confirmation.

Dès lors, l’utilisateur réserve sur la plateforme, il choisit parmi les créneaux disponibles. Une heure avant de prendre le véhicule, il reçoit un sms et un mail avec les codes d’accès aux clés du véhicule ainsi qu’au mode d’utilisation de la borne de rechargement. Le service de location des véhicule fonctionne de 5 h le matin jusqu’à 23 h. Une demie-journée correspond à neuf heures.

Vingt-quatre heures après le retour du véhicule, le service débite la carte bancaire de l’usager. L’automobiliste reçoit une facturette par Sms.

L’État apporte son concours financier à hauteur de 30% et la région des Pays de la Loire 50%, via le contrat de territoire. Le coût de fonctionnement annuel s’élève à 17500€. Cette somme correspond à la location de deux véhicules, la géolocalisation, l’assurance et l’assistance 24/24.

Il est à parier que ce nouveau service désenclavera le territoire. Il sera un concurrent direct du Tram-train Châteaubriant-Nantes au prix prohibitif et aux horaires non adaptés.

On ne peut pas parler d’écologie

Dire que la voiture électrique est écologique est un abus de langage. Lorsque l’on se tourne vers Carbone4, cabinet de conseil de référence sur les enjeux énergie et climat, on y apprend que c’est moins simpliste que cela :  » Produire une voiture électrique émet plus de gaz à effet de serre (CO2e) que son équivalent thermique, c’est avéré, essentiellement du fait de la fabrication des batteries. »

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page