Châteaubriant

Châteaubriant : les lycéens pro réalisent une vidéo sur le patrimoine industriel

Ils se destinent aux métiers de l'usinage des métaux et de la chaudronnerie. Les élèves du lycée pro deviennent réalisateurs pour faire connaître le patrimoine industriel du Pays de Châteaubriant.

Châteaubriant : les lycéens pro réalisent une vidéo sur le patrimoine industriel.

Des élèves du LPO* Etienne Lenoir-Moquet de Châteaubriant ( Loire-Atlantique) ont choisi l’image animée pour s’exprimer. L’image est au cœur de nombreuses pratiques culturelles. Comprendre sa production, utiliser des techniques variées et découvrir la création par l’image permettent aux élèves d’aiguiser leur regard. Le langage cinématographique et audiovisuel, aujourd’hui numérisé offre des possibilités presque sans limite.

Les élèves de première TRPM (usinage) et première TCI (chaudronnerie), ont réalisé une vidéo ayant comme support « Les mains d’or » de Bernard Lavilliers. Cette chanson devint un véritable tube à sa sortie.

Les élèves apprennent la chaudronnerie sous la conduite de Mme Céline Barnola, professeure de chaudronnerie à la section professionnelle du lycée de Châteaubriant.

Pour créer ce montage, chaque élève devait filmer une entreprise ou un lieu en rapport avec les paroles de la chanson. Les appentis cinéastes devaient également mettre en avant le territoire et les métiers de chaudronnerie et de l’usinage.

Au cours de ce projet, les élèves ont assisté à un conte « Secrets d’arpètes » de Jeanine Qanari, où ils ont découvert un recueil de témoignages d’apprentis en formation chaudronnerie et usinage. Ils ont aussi visité les Forges de la Hunaudière.

L’Éducation Artistique et Culturel (PEAC) autour du patrimoine industriel

Le patrimoine industriel du Pays de Châteaubriant est riche. Depuis plus de 20 ans qu’il est aux commandes, le maire de Châteaubriant a tout fait pour effacer les traces de l’usine Huard. Il reste une mémoire ouvrière aux Forges de Moisdon-la-Rivière ou celles de la Hunaudière à Sion-les-Mines. Sur le site de la Hunaudière, une poignée de passionnés fait revivre chaque semaine la coulée de fonte.

Qui était Étienne Lenoir ?

Étienne Lenoir, qui donne son nom à la section d’enseignement professionnel du lycée polyvalent de Châteaubriant n’est pas natif de la région castelbriantaise. L’homme nait en 1822 au Luxembourg. Il s’éteint la première année du 20è siècle , en 1900. On lui doit, entre autres, l’invention, en 1860, du premier moteur à allumage commandé opérationnel par bougie d’allumage. Un moteur à deux temps qui fonctionnait au gaz de houille.

LPO* : Lycée POlyvalent.

Visuel : D.R

Bouton retour en haut de la page