Le centième CIE Jeune signé sur le Pays de Châteaubriant

Le centième CIE Jeune signé sur le Pays de Châteaubriant, ce mercredi matin chez Orinox, entreprise castelbriantaise orientée digital. Maxime Fourreau, CEO d’Orinox signait le contrat, avec Mégane, une jeune de 24 ans, et les services de Pôle Emploi.

M.Pierre Chauleur, sous-préfet de Châteaubriant-Ancenis rappelait l’engagement de l’État sur ce dispositif. « Avec le plan Un jeune, Une solution, chaque fois, ce ne sont que des situations individuelles. Et à chaque fois ça change fondamentalement la vie du jeune. Le Contrat Initiative Emploi n’est pas le seul dispositif qui existe. Il en existe une dizaine dans le cadre du plan adapté à chacune des situations de ce plan Un jeune, Une solution, qui est en place depuis un peu plus d’un an. Il a permis à 2000 000 de jeunes d’aller vers l’emploi, et d’obtenir une formation qualifiante. Et donc de sortir des situations difficiles. L’État met 9 milliards d’euros sur la table. »

Les entreprises du castelbriantais ont recours aux contrats aidés pour les jeunes, ce que rappelle Régis Mareau, directeur de l’agence locale de Pôle Emploi.  « Sur le territoire de Châteaubriant, on est particulièrement fiers d’atteindre la centaine de contrats signés. C’est le territoire de Loire-Atlantique qui engrange le plus de signatures ». Le département totalise 800 embauches CIE Jeunes à ce jour.

le-centieme-cie-jeunes-signe-sur-le-pays-de-chateaubriant
Maxime Fourreau, CEO d’Orinox fait visiter Orinox à M.Pierre Chauleur, sous-Préfet de Châteaubriant-Ancenis.

Orinox, fleuron du digital

Orinox est une entreprise d’ingénierie spécialisée dans la digitalisation d’installations industrielles. Sur le site de Châteaubriant, ce sont 40 collaboratrices et collaborateurs que va rejoindre Mégane Jérémy, jeune signataire de 24 ans. « C’est ma conseillère Pôle Emploi qui m’a proposée ce contrat. Elle m’a aiguillée et m’a redonnée confiance en moi ».

Orinox, ce sont au total 180 personnes, autour de la planète. Pour Maxime Fourreau,  son dirigeant, l’expansion de l’entreprise va précéder les besoins en digital des entreprises. Le jeune capitaine d’entreprise ne se fixe aucune limite. Il prévoit l’embauche de plusieurs centaines d’ingénieurs dans les années à venir. En France, l’entreprise Orinox est présente à Paris, Lyon, Aix-en-Provence et plus récemment à Tours. C’est également pour son dynamisme que l’entreprise a récemment reçu une aide de l’État dans le cadre du plan France-relance. Ce mercredi, M.Pierre Chauleur, sous-préfet remettait le trophée à Maxime Fourreau.

« J’ai toujours eu cette volonté d’embaucher des jeunes. On est certain d’agrandir le marché. C’est en allant chercher les jeunes que l’on va agrandir ce marché. En 13 ans, nous avons accueillis trois cents jeunes. »

Le Contrat Initiative Emploi, mode d’emploi

Pour rappel, l’aide à l’insertion professionnelle, d’un montant de 47% du Smic, est attribuée à l’employeur qui recrute en CIE un jeune de moins de 26 ans. Si le jeune est travailleur handicapé, l’âge est porté à 30 ans inclus. Le contrat est d’une durée de 6 à 24 mois et d’un minimum de 20h par semaine.

Ce contrat permet à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles de s’engager dans une expérience professionnelle. Un référent chargé de l’insertion suit le jeune.

Tous les employeurs du secteur marchand et tous les jeunes de moins de 26 ans ( moins de 30 si T.H) contactent Pôle emploi, la Mission locale ou au Cap emploi sur son territoire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00