Les Folies Fermières en avant-première à Émeraude Cinémas

Les Folies Fermières en avant-première à Émeraude Cinémas de Châteaubriant, jeudi 5 mai 2022, en présence de la compagnie de Théâtre La Chaise Rouge, de Pouancé.

Des billets pour leur dernier spectacle seront à gagner par tirage au sort à la fin de la projection !

Les horaires des séances à Émeraude Cinémas Châteaubriant.

Les Folies Fermières

De Jean-Pierre Améris
Avec Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier ( 1h49m.)

David, jeune paysan du Cantal, vient d’avoir une idée. Pour sauver son exploitation de la faillite, il va monter un cabaret à la ferme. Le spectacle sera sur scène et dans l’assiette, avec les bons produits du coin. Il en est sûr, ça ne peut que marcher ! Ses proches, sa mère et surtout son grand-père, sont plus sceptiques.

Les Folies fermières s’inspire d’une histoire vraie, que Jean-Pierre Améris a découverte en janvier 2018 lorsqu’il est tombé sur un reportage consacré à David Caumette aux actualités régionales de France 3. Le metteur en scène se rappelle : “Son récit a résonné en moi comme une évidence : j’allais en faire un film. Trois semaines plus tard, ma productrice, Sophie Révil, et moi nous rendions dans le Tarn pour rencontrer David.”

Le tout pour le tout

David Caumette est parti du constat suivant : depuis 2010, vingt-sept fermes disparaissent chaque jour en France dont un tiers en élevage. Plus de 350 agriculteurs se suicident chaque année, soit presque un agriculteur chaque jour. Il développe :”Cette dure réalité ne nous a pas épargnée sur ma commune de Garrigues dans le Tarn. Dans les années 1950, plus de la moitié de ses deux-cent cinquante habitants vivaient des métiers de l’agriculture.

Un personnage de cinéma

Jean-Pierre Améris a été touché par David Caumette et sa façon de répondre à la situation difficile dans laquelle se trouvait son exploitation par une idée aussi fantaisiste que celle de la création d’un cabaret. Il précise : “Il a une idée fixe, beaucoup d’obstacles à surmonter et n’en démord pas. C’était un vrai personnage de cinéma ; un opiniâtre comme je les adore. Les moments d’accablement qu’il a traversés m’ont beaucoup ému.”

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00