ChâteaubriantCinémaLoire-Atlantique

Trois films pour une vie de migrant

Dans le cadre de l'opération "Réfugie-toi dans ma vie de migrant ! "organisée par La Croix Rouge Française, Émeraude Cinémas Châteaubriant vous propose trois films sur ce thème.

Réfugie-toi dans ma vie de migrant. Un projet humaniste pour comprendre l’histoire et le vécu des migrants. La Croix-Rouge Jeunesse propose une évolution des mentalités au cœur de la société en permettant à chacun de se poser la question : « Et si c’était moi ? ». Cet événement intitulé « Réfugie-toi dans ma vie » aura lieu le samedi 29 septembre 2018 à Châteaubriant

L’Ordre des choses (1h55)

Jeudi 27 septembre à 20h15

réalisé par Andrea Segre.

Avec Paolo Pierobon, Giuseppe Battiston, Olivier Rabourdin.

Rinaldi, policier italien de grande expérience, est envoyé par son gouvernement en Libye afin de négocier le maintien des migrants sur le sol africain. Sur place, il se heurte à la complexité des rapports tribaux libyens et à la puissance des trafiquants exploitant la détresse des réfugiés. Au cours de son enquête, il rencontre dans un centre de rétention, Swada, une jeune somalienne qui le supplie de l’aider. Habituellement froid et méthodique, il va devoir faire un choix douloureux entre sa conscience et la raison d’État. Est-il possible de renverser l’ordre des choses ?

vie de migrant
Human Flow
Human Flow (2h20)

Vendredi 28 septembre à 20h30

De Ai Weiwei

Avec Boris Cheshirkov, Marin Din Kajdomcaj, Abeer Khalid

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre. Il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale.

Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, HUMAN FLOW aborde l’ampleur catastrophique de la crise. Il parle de chaque être dans sa vie de migrant, et des terribles répercussions humanitaires.

Corps étranger (1h32)

Dimanche 30 septembre à 20h15

De Raja Amari

Avec Hiam Abbass, Sara Hanachi

Samia, échoue comme beaucoup de clandestins sur les rivages de l’Europe. Une idée la hante, qu’un frère radicalisé qu’elle avait dénoncé ne la rattrape. Elle trouve d’abord refuge chez Imed une connaissance de son village. Puis chez Leila pour qui elle travaille.

Entre les trois personnages, le désir et la peur exacerbent, les tensions…

Bouton retour en haut de la page
Fermer