Contamination des coquillages au Croisic

Contamination des coquillages au Croisic et sur une partie du Traict de Pen-Bé, sur la côte Atlantique.

M.Didier Martin, préfet de la Loire-Atlantique a interdit par arrêté la pêche, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, le stockage, la distribution, la commercialisation et la mise à la consommation humaine à titre professionnel et de loisir des coquillages en provenance d’une partie du Traict du Croisic et d’une partie du Traict de Pen Bé.

Ces interdictions font suite à :

Des analyses effectuées du 5 et 10 janvier 2023 pour le Traict du Croisic, ayant révélé la présence de norovirus dans les coquillages, ayant entraîné des troubles digestifs chez les consommateurs, de type gastro-entérite.

Les coquillages mis sur le marché sont retirés. Et ce, à compter du 28 décembre 2022 pour ces zones.

En ce qui concerne le Traict de Pen Bé, des analyses bactériologiques effectuées du 10 et 11 janvier 2023, révèlent la présence de norovirus dans les coquillages. Cela entraîne des troubles digestifs chez les consommateurs, de type gastro-entérite.

Les professionnels concernés doivent retirer des coquillages mis sur le marché à compter du 26 décembre 2022 pour ces zones.

Il est conseillé aux consommateurs de ne pas ingérer et de détruire les coquillages provenant des zones d’interdiction qui seraient encore en leur possession.

Surtout ne pas consommer des coquillages dont l’origine géographique est incertaine.

Conduite à tenir face au Norovirus

Hygiène domestique.
Les norovirus résistent aux méthodes classiques de conservation des aliments (réfrigération et congélation) ainsi qu’à la température (30 min à 60 °C) et aux variations de pH (3 h à pH 3 à température ambiante). Les précautions communément recommandées pour prévenir la croissance bactérienne n’ont pas d’effet sur la contamination virale.

Les règles d’hygiène doivent être respectées scrupuleusement en cas de malade au sein du foyer.

Recommandations aux consommateurs
L’hygiène personnelle et collective reste la base de la prévention primaire. Il faut insister sur un lavage soigneux
des mains aux sorties des toilettes, avant la préparation et la prise des repas.

Les sujets infectés par les norovirus ne doivent pas manipuler les aliments.

Éviter la consommation de coquillages, s’ils ne proviennent pas d’une zone d’élevage autorisée et contrôlée, o

alors après cuisson prolongée. En savoir plus sur le site de l’Anses.

Visuel : Mick Haupt

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00