Nantes

Contrôle des deux roues : voir et être vu

Partager la route entre piétons, voitures, bus et deux roues. Un message clair à l'endroit des usagers de deux roues avait lieu ce lundi à Nantes.

Contrôle des deux roues : voir et être vu. Une opération d’alternative aux poursuites à destination des cyclistes et usagers d’Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM) avait lieu ce lundi 5 février 2024, au Pont Morand à Nantes. Afin de sensibiliser les usagers de vélos et engins de déplacement personnel au partage de la route et à l’importance de « voir et être vu ».

Marie Argouarc’h, directrice du cabinet du Préfet de Loire-Atlantique et sous-préfète dirigeait l’opération. Elle était accompagnée des personnels de la Police Municipale de Nantes.

Selon les estimations de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 170 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2023, contre 3 267 en 2022 (– 97 tués soit – 3 %).

Contrôle des deux roues : voir et être vu

En Loire-Atlantique, la mortalité cycliste est en hausse

Parmi ces victimes de la route se trouvent 226 cyclistes (– 19 tués par rapport à 2022) ainsi que 42 utilisateurs d’EDPM (+7 tués par rapport à 2022). La mortalité comme l’accidentalité cycliste et EDPM sont en hausse en agglomération avec respectivement 30 usagers d’EDPM (71 %) et 95 cyclistes (42%) décédés en 2023

Au niveau de la Loire-Atlantique, la mortalité cycliste (en baisse au niveau national) est en forte hausse avec 6 décès survenus en 2023 contre 1 décès en 2022.

Le printemps arrive à grands pas et le nombre de cyclistes et EDPM sur les routes va augmenter.

Conscient que la pratique cycliste comme celle des EDPM en milieu urbain a évolué, il reste primordial de rappeler à ces usagers que le Code de la Route s’applique à tous.

Une alternative aux sanctions

Sur accord de Monsieur le Procureur de la République près le TJ de Nantes, et afin de sensibiliser ces usagers sur les risques encourus en cas de violation des règles du Code de la route ainsi que sur l’importance de « voir et être vu », la Police Nationale associée à la coordination Sécurité Routière de la Préfecture de la Loire-Atlantique organisait cette action « alternative aux poursuites » ce lundi après-midi. La thématique du partage de la route à destination de ces usagers était le message fort.

Tout contrevenant était automatiquement dirigé sur un village sécurité routière. Différents stands tenus par la Préfecture de la Loire-Atlantique, la Semitan, la Police Municipale de Nantes, Place aux vélos et l’association des
traumatisés crâniens.

Visuels : Simon Lohmann et @Pref44

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page