280 000 festivaliers pour les 30 ans des Vieilles Charrues

280 000 festivaliers pour les 30 ans des Vieilles Charrues.

C’est avec un plaisir immense et beaucoup d’émotion que les organisateurs du festival retrouvaient les sourires des 280 000 festivaliers.

Un trentième anniversaire inoubliable

Une ambiance de folie, des concerts d’anthologie, des moments forts de communion entre le public et les artistes. Une alchimie rare qu’on ne retrouve qu’aux Vieilles Charrues.

Une fois de plus, les festivaliers ont su prouver qu’ils étaient bel et bien le meilleur public de France.

Du 13 au 16 juillet 2023 pour la 31e édition des Vieilles Charrues

Les organisateurs du festival ont le soutien sans faille de 7150 bénévoles, sans qui rien ne serait possible.

« Quel immense bonheur de retrouver les festivaliers, les bénévoles, les artistes pour célébrer nos 30 ans ! Dans un contexte de reprise à risque, nos équipes ont accompli, jusqu’à la dernière minute, un travail monumental pour que le festival retrouve sa forme habituelle » saluent Jérôme Tréhorel et Jean-Luc Martin.

La scénographie léchée et colorée, véritable écrin pour une parenthèse enchantée de 4 jours hors du temps. Elle a donné aux festivaliers un goût de nostalgie aux saveurs pop des 90s.

Les têtes d’affiches ont offert au public de Kerampuilh des concerts exceptionnels, empreints à la fois d’émotion et de frénésie. On retiendra le sourire de Clara Luciani, le come back réussi de Stromae, le concert événement de Matmatah. Tout comme la magistrale Angèle, l’aérienne Juliette Armanet, le show dantesque de Bob Sinclar et Pedro Winter, la demande en mariage de Rilès, -M- le magnifique. Le public n’oubliera pas l’énergie d’Izïa, et le dernier concert de la tournée de Midnight Oil !

Du côté coups de cœur et découvertes, les organisateurs ont misé sur la divine Celeste, le rock nerveux de Last Train, les danseurs effrénés de Catastrophe, l’électro voyageuse de Thylacine, les artistes de la scène Gwernig… sans oublier les chouchous du Label Charrues : Dewaere et La Battue. Là encore, pari réussi : les deux formations ont enflammé la scène Grall, creuset de la nouvelle scène internationale.

Enfin, cerise sur le gâteau de ce 30e anniversaire, 400 drones ont offert tous les soirs un spectacle à couper le souffle, une première en France.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00