Loire-Atlantique

Grosse perturbation sur la ligne de tram-train Nantes Châteaubriant

Grosse perturbation sur la ligne de Tram-Train Nantes Châteaubriant. Ce vendredi 9 juin 2023 à 19h55 le train s’est arrêté en station de La Chapelle sur Erdre. La rame, partie à 19h35 du quai 54 de Nantes, gare d’Orléans est restée bloquée en gare de la Chapelle centre.

Le mécano est venu dans les rames avertir les voyageurs que le train restait à quai. Aucune information sur l’origine, aucune information sur la reprise du trafic. Du côté du numéro d’astreinte de la SNCF, comme à chaque fois hélas, on est au courant de rien, c’est silence radio. Les voyageurs livrés à eux-même n’ont pas d’autre choix que de subir une fois encore.

Ce vendredi, les plus chanceux ont appelé leur famille pour venir les chercher. Un entraide s’organise, sans la SNCF.

On annonce aux voyageurs qu’un arbre serait tombé sur la ligne provoquant un incendie. Puis, silence radio, plus rien.

Un Tram-Train sur lequel  on ne peut pas compter

Le manque de fiabilité de cette ligne est devenue fameuse. L’ensemble des habitants du territoire qui emprunte cette ligne regrette le temps du bon vieux car Lila à 2,40€. Les gens s’organisent de plus en plus en covoiturage pour éviter d’emprunter le train.

La SNCF Pays de la Loire laisse le personnel recevoir les doléances des voyageurs.

Les pannes sont devenues monnaie courante sur la ligne de Tram-Train Nantes Châteaubriant. Les gens sont excédés. Ils paient très cher pour un service non rendu. Ils doivent subir les perturbations sans broncher. Aucune information n’est donnée. Ni sur les écrans qui affichent les horaires. Ni par le personnel qui se fait houspillé par les consommateurs. Et rien non plus sur le fil Twitter du Ter Pays de la Loire.

grosse-perturbation-sur-la-ligne-de-tram-train-nantes-chateaubriant
Vendredi 9 juin 2023, comme à son habitude, le Tram-Train Nantes-Châteaubriant est en panne en gare de la Chapelle Centre.

Les toilettes, la plupart du temps ne sont pas accessibles

Les systèmes de ventilation sont défaillants. Le confort plutôt spartiate des assises de siège, le manque de prise de courant, de réception téléphonique, de tablettes pour poser son ordinateur, en font un moyen de transport dépassé. Il n’a jamais été conçu pour parcourir la distance de 65 kms qui séparent Nantes de la sous préfecture du nord du département. En 2014, ce sont 243 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 60 millions de matériel roulant.

Le 13 novembre 2022, un arrêt du tram-train de plusieurs heures sans explications, sans remboursement. © Alain Moreau.

Les problèmes touchent parfois le matériel roulant, parfois l’infrastructure. On a connu durant plusieurs années les problèmes touchant les caténaires qui gelaient aux abord de l’Erdre dès qu’il faisait 1 ou 2°au dessus de zéro.

Cette grosse perturbation sur la ligne de tram-train Nantes Châteaubriant vient s’ajouter à la trop longue liste des aléas précédents.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page