Les Gens

Hélène Archereau : il était une fois une voix

Elle réside au milieu du Vignoble nantais. Elle enseigne le chant aux petits et aux grands. L'envie de tourner avec son répertoire lui tient particulièrement à cœur. Rencontre avec Hélène Archereau.

Hélène Archereau : il était une fois une voix. Ainsi pourrait commencer l’histoire d’Hélène.

D’une part, Hélène enseigne le chant dans deux écoles de musique de Loire-Atlantique. Elle répare l’humain, elle donne confiance, elle transmet. Bref, Hélène aide les gens à trouver leur voix. D’autre part, Hélène Archereau est artiste. Elle a décidé de chanter sur scène ses propres chansons. Attention Talent…

Les Collines du Cens

Comme d’autres enfants font de la danse, petite fille, Hélène Archereau apprend le piano. Sa professeure de l’époque enseigne également l’art du chant. Hélène choisit dès lors l’apprentissage de la voix : « Après dix ans de piano, j’ai basculé progressivement vers le chant. Il n’y avait pas tout ce qu’il y a aujourd’hui autour des musiques actuelles. J’ai fait du chant lyrique pendant 4-5 ans.

Hélène grandit à Nantes, dans le quartier des Collines du Cens.

Vers la vingtaine, c’est la Faculté de Lettres de Nantes et le Conservatoire de théâtre. La musique restait en filigrane.  «Je n’imaginais pas du tout en faire mon métier. J’étais plutôt partie pour faire comédienne ou prof. »

« C’est exactement ce qui me correspond ».

Hélène se cherche. Depuis 1986, existe à Tours au CFMI, une formation spécifique à destination d’artistes musiciens. On y apprend la musique, les disciplines artistiques, la danse, le théâtre et la pédagogie de la transmission. C’est fait pour elle. Une formation très complète qui dure deux années. Hélène devient Tourangelle le temps des études.

Elle obtient, le DUMI, en 2008. Ce diplôme sanctionne son savoir musical et sa capacité à transmettre. Ce sésame lui ouvre les portes de l’enseignement de l’Art vocal.

helene-archereau-il-etait-une-fois-une-voix
Hélène Archereau © Alain Moreau.

Transmettre

La transmission, Hélène y tient : « Car on est tourné.e vers l’autre en fait, on est en contact avec des personnes différentes. Dans mon métier, au début, j’ai commencé avec les enfants. Maintenant, je suis avec des ados, des adultes, parmi lesquels, des personnes âgées. J’avais même fait une formation de chant prénatal. Ça c’est chouette de faire partager une passion. »

C’est quoi le chant ?

« La plupart du temps, les gens n’osent pas. Ils viennent chercher ici du bien-être, ils cherchent à s’affirmer. Beaucoup de personnes ignorent leur voix. Être capable de poser sa voix, de s’exprimer, de se libérer…la connaissance de soi. Il y a plein de gens qui ignorent les capacités de leur voix. »

 « Et puis leur faire partager ma passion et d’être en face de gens qui ont une appétence pour ce que je fais et ce que je peux leur proposer. C’est riche. Du coup, tout de suite, il y a une connexion. On est dans l’échange et je ne suis pas du tout centrée que sur ma pratique artistique. »

Hélène Archereau se souvient de cette élève adulte qui a compris le sens de ce qu’elle venait chercher : « Je ne suis pas venue apprendre à chanter. Je suis venue libérer ma voix. »

Hélène Archereau monte sur scène

Hélène exerce également son art de la voix sur scène. Elle a entrepris un travail avec un pianiste de talent, Armel Dupas. Armel a travaillé à la composition de musiques de films pour Christophe Honoré, Arnaud Dépleschin, ….

Musicien complet, Armel la pousse a se produire avec les chansons qu’elle écrit. Hélène, a durant un temps, mis ce projet, entre parenthèses. Elle est maman d’un garçon de dix ans. Et cela aussi demande du temps et de l’énergie. Aujourd’hui, à quarante ans, elle écrit, elle échange avec Armel Dupas sur la façon de mettre en place des mots sur une feuille. Comment l’histoire qu’elle a écrite va devenir chanson. Elle s’essaie à des tas de trucs.

Hélène Archereau a pourtant l’expérience de la scène. Elle a collaboré à des spectacles comme Pirates où elle remplaçait Liz Cherhal, empêchée. Hélène tournait aussi avec Mojo Swing durant six années. Le conservatoire de théâtre lui a appris la présence.

Aujourd’hui, elle a dans ses cartons un projet voix/saxo en duo avec son compagnon, Nicolas Gautier : les Voix du Vent. On retrouve Hélène Archereau le 1er septembre prochain en compagnie de Tiphaine Philippon pour un spectacle pour enfants. Lors d’une Journée Musique au Parc du Charbonneau à Carquefou, elles offrent au jeune public, le spectacle Lalabulle ou les petits bains sonores.

Bientôt un album…

Mais là, l’envie de se jeter à l’eau sur son seul nom est forte. Elle se retrouve, comme l’élève à qui elle enseigne la confiance en soi. Hélène sait le défi, elle connait l’enjeu. Hélène Archereau trace sa voie.

https://www.facebook.com/helenearchereau

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page