Loire-Atlantique

La Cidrerie Kerisac s’engage pour l’environnement

Chez Guillet Frères, ça décoiffe...Pour l'embouteillage 2023, ce sera sans l'aluminium qui coiffait les cols de deux millions de bouteilles.

La Cidrerie Kerisac s’engage pour l’environnement.

Le long de l’Isac,la cidrerie Guillet Frères produit les cidres Kerisac depuis 103 ans, à Genrouët en Loire-Atlantique.

Pour l’édition 2023, l’entreprise supprime l’emblématique coiffe en aluminium de ses bouteilles. Dans le même temps, elle met un terme à la livraison de fûts en plastique. La cidrerie généralise les fûts en inox, déjà utilisés pour les crêperies et festivals. Ces changements concernent les jus de la récolte en cours, qui promet un cru à la hauteur des cidres Guillet Frères (huit médailles remportées en 2023).

2,862 tonnes d’aluminium en moins sur un an, ça décoiffe

La fin d’une identité visuelle emblématique dans une démarche RSE.
La coiffe en aluminium, signe distinctif qui permettait aux consommateurs de repérer les bouteilles de cidre Kerisac de Guillet Frères parmi les autres, n’est plus. Cette suppression s’inscrit dans une volonté de réduire l’impact environnemental de la cidrerie. Cela représente 2 millions de coiffes, soit 2,862 tonnes d’aluminium en moins sur un an.

« Depuis mon arrière-grand-père, la cidrerie Guillet Frères a toujours eu à cœur de s’engager dans une démarche plus responsable, respectueuse de l’environnement et de notre région.

C’est dans cette logique d’engagement auprès des consommateurs, que nous avons décidé de procéder à un premier tournant pour le dernier trimestre 2023 : retirer les coiffes aluminium sur nos produits en grande distribution ! Ces coiffes sont notre identité, c’était difficile de prendre cette décision. Mais si les cidriers, proches de la terre, ne s’y mettent pas… qui s’y mettra ? » Laurent Guillet, directeur de la marque Guillet Frères.

Huit médailles en 2023

Le palmarès des cidres Guillet Frères de cette année témoigne de leur qualité et de leur succès. Le cidre pur jus brut, vendu dans la grande distribution, remporte la médaille d’argent au concours de la Maison Cidricole
de Bretagne dans la catégorie cidre de grande maison brut.

Cyrille Bizeul, nouveau maître de chai

Depuis 24 ans au service de la cidrerie Guillet Frères, Cyrille Bizeul a pris les clés du chai en avril 2023. Il remplace Marion Dubarry.

Originaire de Saint-Dolay, il a toujours « baigné » dans le cidre. « Mon grand-père et mon voisin en faisaient suivant un processus artisanal », raconte-t-il. Aujourd’hui, il est responsable du contrôle des saveurs des jus ainsi que de leur assemblage. Fort de ses deux décennies en tant que caviste à la cidrerie.

Le nouveau maître de chai, Cyrille Bizeul, est responsable de l’assemblage des pommes. Le cidre d’automne déjà disponible,

Cyrille Bizeul connaît parfaitement le produit.
« Une des missions les plus importantes est de contrôler la bonne fermentation des jus. Ils sont ensuite conservés pendant un an, donc nous n’avons pas le droit à l’erreur. »

Sur la récolte 2023, le nouveau maître de chai observe : « La récolte de pommes qui s’annonçait plutôt bonne fin août, s’est dégradée en septembre après les chaleurs excessives. On observe des pertes de fruits assez conséquentes. Les jus, en revanche, sont de très bonne qualité. »

Pour contrôler la qualité des arômes, Cyrille Bizeul procède à des dégustations hebdomadaires des jus pressés et des produits qui vont être mis en bouteille. Être à la hauteur du prestige de la marque Guillet Frère est son objectif principal. Dans l’avenir, il aimerait proposer de nouveau coupages de pommes, mais aussi travailler sur de nouvelles variétés et d’autres produits. Pour l’heure, le maître de chai est entièrement tourné vers les jus de la récolte qui s’achèvera fin novembre.

La cidrerie Kerisac récompensée

Sept autres cidres ont été primés au concours international Gilbert et Gaillard. Cinq sont vendus en grandes et moyennes surfaces. Parmi eux, le cidre doux pur jus remporte la médaille d’argent dans la catégorie cidre IGP doux. Les quatre autres remportent la médaille d’or : le cidre demi-sec pur jus dans la catégorie cidres IGP demi-sec, le cidre brut pur jus dans la catégorie cidres IGP brut, le cidre brut traditionnel pur jus dans la catégorie cidres IGP brut et le cidre brut bio dans la catégorie cidres IGP brut.

Deux cidres en consommation hors domicile reçoivent les faveurs du jury : le cidre doux pur jus cuvée spéciale a reçu la médaille d’or dans la catégorie cidres IGP doux et le cidre brut pur jus cuvée spéciale a reçu la médaille d’argent dans la catégorie cidre IGP brut.

Tout est bon dans la pomme, même le marc, la matière résiduelle obtenue après pressage. On l’emploie comme composant de produit cosmétique ou en alimentation animale.

Puis le maître de chai assemble les jus issus de cette fermentation, ce qui détermine les arômes des futurs cidres, puis mis en bouteille.

Visuel de Une : On sert du cidre Kerisac sur les tables de la crêperie Four Frogs à Warwivck, suburb de Sydney © Alain Moreau.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page