Loire-Atlantique

La Cie Jupon présente « Ensemble » à Clisson et à Châteaubriant

Les arts du cirque, arts de la rue plaisent au plus grand nombre. Grand Patrimoine continue de proposer des acteurs du genre. Véritables athlètes de la contorsion, du rebondi.

La Cie Jupon présente « Ensemble » à Clisson et à Châteaubriant.

Mardi 22 et mercredi 23 août 2023 , ce sont Julien Scholl et Jérôme Pont, auteurs, interprètes et scénographes de la compagnie Jupon,  qui nous présente Ensemble : une invitation au vivre ensemble.

Le Mat Chinois

Ici on nage en eaux troubles. Deux hommes face-à-face, soumis au hasard. Au centre, la verticalité d’un mât chinois.

A la rencontre de deux forces qui s’opposent, il existe un point d’équilibre, fragile, instable et nécessaire. Un équilibre à l’écoute de soi comme de l’autre, un équilibre précaire demandant une attention perpétuelle.

Se joue devant nos yeux ce qui se joue entre deux êtres. Ça oscille entre le jeu, la lutte pour le pouvoir, la fraternité, le conflit, l’érotisme, la bestialité et la petite chanson du désir.

Les deux artistes ont choisi d’évoluer sur un faible espace en trois dimensions. Il expliquent ici leur choix :

Sensibles aux codes circassiens, et à la sincérité et la promiscuité que requiert le travail en rue, nous nous sommes dirigés vers le circulaire. Il répondait à toutes ces symboliques : un endroit sans murs et sans issues où le temps passe, régulier, répétitif et immuable…

Comme nous défendons fermement l’idée de pouvoir jouer presque partout et dans un maximum de lieux différents il fallait que cette structure ne se limite pas qu’à la rue et aux chapiteaux !
Nous avons donc conçu une structure peu encombrante, parfaitement autonome, sans aucun point d’ancrage, et rapide à monter.

Nos premiers pas

A l’intérieur de cet espace rond, deux personnes, deux électrons libres, deux solitudes. Deux êtres instables en proie à des agitations, confrontés à leurs peurs. Ils connaissent la peur du vide, peur de la solitude, peur de l’ennui, peur de la mort…

La présence de l’autre apparaît alors comme une échappatoire à ces peurs. Comme deux enfants qui partagent un bac à sable, le jeu devient le moyen de la rencontre, le motif de l’élaboration d’un autre langage, une raison pour « faire ensemble ».

Mais cette proximité devient aussi pesante. Les débordements relationnels éclatent, du mimétisme à la dépendance, de l’échange désintéressé vers la possession, de l’envie au besoin. Les jeux simples et naïfs se transforment, transgressant les limites vers des jeux de domination, aux abords du sadisme et de l’humiliation, taquinant nos natures bestiales, enfouies, et révélant nos volontés de contrôle et de pouvoir.

Et de cette dualité naîtra la complémentarité.

Jeudi 24 août, 18h30 – La Garenne Lemot-Gétigné.
Samedi 26, Dimanche 27 août, 18h – Château de Châteaubriant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page