Loire-Atlantique

La justice administrative veut « susciter des vocations » dans les quartiers sensibles et les zones rurales

La cour administrative d'appel (CAA) de Nantes a signé ce lundi 11 décembre 2023 deux conventions pour "susciter des vocations" de juges administratifs, de greffiers et de personnels judiciaires parmi les collégiens des quartiers sensibles et des zones rurales.

La justice administrative veut « susciter des vocations » dans les quartiers sensibles et les zones rurales.

La cour administrative d’appel (CAA) de Nantes a signé ce lundi 11 décembre 2023 deux conventions pour « susciter des vocations » de juges administratifs, de greffiers et de personnels judiciaires parmi les collégiens des quartiers sensibles et des zones rurales.

« Nous sommes des juridictions peu connues, nous sommes conscients que nous avons besoin de nous faire connaître », a expliqué son président Olivier Couvert-Castéra en marge de la signature de la convention liant la CAA avec le collège Rosa-Parks, situé boulevard Pierre-de-Coubertin, dans le quartier défavorisé du Breil, à Nantes.

« Ce sont des juridictions à connaître certes comme citoyen, mais aussi en tant qu’employeurs potentiels… Pour nourrir toute cette filière, il faut donc susciter la curiosité des jeunes dès le collège », a-t-il dit aux journalistes.

La première des deux conventions qui a été signée ce lundi 11 décembre 2023 vise ainsi à accueillir en stage pendant trois à cinq jours des collégiens de 3e issus d’établissements situés en Réseaux d’éducation prioritaire (REP). Elle prévoit aussi que les personnels de la juridiction (juges, greffiers…) participent à des « forums d’orientation » dans les établissements.

Des jeunes très éloignés des réseaux

La cour administrative d’appel de Nantes a également signé une convention similaire avec l’association Ose ton Futur, créée en mai 2021 à Nantes et qui travaille à « l’égalité des chances ». Ce second partenariat vise à permettre à d’autres publics « éloignés de la sphère publique » d’intégrer les juridictions, comme les collégiens issus de zones rurales.

Un « passeport découverte » va ainsi être proposé pour permettre à des collégiens ou lycéens de venir passer une journée au sein de la cour administrative d’appel de Nantes et de rencontrer des fonctionnaires de justice.

« Ce sont des jeunes très éloignés des réseaux, à qui on veut apprendre que l’échec fait partie de la réussite : en persévérant et en travaillant, tous les métiers sont ouverts », explique Nabila Huruguen, présidente d’Ose ton futur. « Si un jeune de Châteaubriant veut par exemple prendre part à cette opération, il veut revenir vers nous. »

« Il n’y a pas que les juges dans les tribunaux, il y aussi des fonctions support comme les informaticiens », a d’ailleurs rappelé le président de la cour administrative d’appel de Nantes. Le droit administratif « se cache dans beaucoup de détails » et est « plus présent que le droit pénal » dans la vie des jeunes, a insisté Olivier Couvert-Castéra.

« L’interdiction du concert d’un rappeur, d’une manifestation de soutien à la Palestine ou d’un déplacement de supporters d’un club de football, ce sont des décisions qui relèvent des préfets mais qui peuvent être censurées par les juges », a-t-il cité en exemple. « 

L’exclusion d’un élève de son école peut aussi être contestée devant le juge administratif. »/GF (PressPepper)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page