Châteaubriant

La ville de Châteaubriant mise en demeure de se mettre en conformité

La ville de Châteaubriant mise en demeure de se mettre en conformité.
Le barrage de l’étang de Choisel est vieillissant et sa structure pourrait céder si des travaux ne sont pas entrepris.

Les techniciens de la DREAL Pays de La Loire sont venus inspecter le barrage de l’étang de Choisel, situé au nord-de Châteaubriant.

Ils ont constaté un manquement administratif en matière de sécurité des ouvrages hydrauliques, conformément au Code de l’environnement. Que ces conformités sont structurantes, au regard de la sécurité des ouvrages hydrauliques. Il en va de la sécurité publique. L’arrêté précise que la présence de plusieurs bâtiments ( Maisons) à moins de 400 m seraient impactés en cas de rupture de l’ouvrage.

En Juin 1974, lors de l’inauguration de l’étang de Choisel, le maire, M.Hunault et Charles Nourisson, président du Gardon d’Herbe cachent Alexandre Ménard, président du Syndicat d’Initiatives.

Malgré toute la propagande la municipalité de Châteaubriant n’est pas vraiment préoccupé par les questions environnementales.

Le Sous-préfet Marc Makhlouf, par délégation a signé l’arrêté de la mise en demeure

Châteaubriant est traversée par plusieurs rivières d’est en est et du nord au sud. Il y a la Chère que l’on voit au Jardin des Lilas, puis l’étang de la Torche. Il y a son affluent le Rollard qui va du sud vers le nord. Il y a également le Deil qui se jette dans l’Étang artificiel de Choisel.

On se souvient des inondations de juin 2018 où les vannes situées dans l’enceinte de la fonderie Focast n’avaient pas été relevées.

Visuel de Une : Choisel du coté de la rue du Gaz ( Document Google Street)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page