Châteaubriant

Le terrain de sport S’Interco devra se mettre aux normes

La Ville de Châteaubriant n'a jamais été très soucieuse de l'écologie. L'Europe somme les communes de ne plus utiliser de microplastiques sur les terrains synthétiques.

Le terrain de sport S’Interco devra se mettre aux normes. L’Europe lui laisse quelques années pour remplacer les résidus de pneus polluants par un matériau plus sain.

Le terrain en synthétique de Châteaubriant est polluant. Il ne remplit pas les nouvelles normes. européennes sur les microplastiques

Selon la Commission Européenne qui a étudié les rejets des microplastiques :

La restriction adoptée utilise une définition large des microplastiques : elle couvre toutes les particules de polymères synthétiques de moins de cinq millimètres qui sont organiques, insolubles et résistent à la dégradation . L’objectif est de réduire les émissions intentionnelles de microplastiques provenant du plus grand nombre de produits possible. Parmi les produits courants visés par la restriction, il y a le matériau de remplissage granulaire utilisé sur les surfaces sportives artificielles. Cela représente la plus grande source de microplastiques intentionnels dans l’environnement.

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a conclu que les microplastiques ajoutés intentionnellement à certains produits sont rejetés dans l’environnement de manière incontrôlée. La commission recommandé de les restreindre.

Un polluant pour les êtres vivants

Une fois dans l’environnement, les microplastiques ne se biodégradent pas et ne peuvent pas être éliminés. Ils s’accumulent chez les animaux, notamment les poissons et les crustacés. Les humains en consomment également .

Des microplastiques ont été trouvés dans les écosystèmes marins, d’eau douce et terrestres ainsi que dans les aliments et l’eau potable. Leur libération continue contribue à une pollution permanente de nos écosystèmes et de nos chaînes alimentaires. L’exposition aux microplastiques lors d’études en laboratoire provoque une série d’effets (éco)toxiques et physiques négatifs sur les organismes vivants.

Le terrain de sport S’Interco devra se mettre aux normes

S’Interco, est un terrain de sport au nord de Châteaubriant, route de Vitré, à proximité de la cité scolaire Môquet-Lenoir et du gymnase Guy Môquet. Il s’agit d’une surface synthétique de 105 m sur 68 m. La mise au normes exige des travaux d’envergure. Cela demande peut-être un changement intégral du revêtement.

A son inauguration, le samedi 27 février 2016, utilisé depuis novembre 2015, on ne tarissait pas d’éloges sur ce nouvel équipement. L’équipement sportif intercommunal a couté, à l’époque, 930 000 € (dont 65 % de subventions).

Les granulats élastomère sont dangereux pour la santé.

Les acteurs de la filière s’orientent vers des matériaux plus durables. Ils utilisent désormais le sable, le liège, les noyaux d’olive et le bois.

Ancenis fait un choix plus respectueux de l’environnement

A Ancenis-St Géréon, on a fait le choix plus écologique. 

On utilise du liège à la place du résidus de pneus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page