Les Femmes du square sur les écrans

Les Femmes du square sur les écrans d’Émeraude Cinémas à Châteaubiant.

Un film de Julien Rambaldi, Jean-Luc Gaget. Avec Eye Haïdara, Ahmed Sylla, Léa Drucker.

Angèle, jeune femme ivoirienne, s’en est toujours sortie grâce à sa tchatche et à son culot. Pour s’éviter les représailles d’une bande de malfrats, elle parvient à se faire embaucher comme nounou d’Arthur, un garçon de 8 ans des beaux quartiers.

Les horaires des séances à Émeraude Cinémas à Châteaubiant.

En découvrant les conditions de travail des autres nounous et leur précarité, Angèle décide de prendre les choses en mains.

Sous l’œil admiratif d’Arthur et avec l’aide d’Édouard, jeune avocat qui ne tarde pas à tomber sous son charme, Angèle va alors se battre pour rendre justice…

Idée de départ

Au générique des Femmes du square figurent deux prénoms : Dino et Amina. Il s’agit du fils de Julien Rambaldi et de la femme qui s’en occupait après l’école. Le désir du cinéaste de faire ce film est parti d’eux, comme il s’en rappelle :

“En observant leur relation, j’ai réalisé que mon fils de sept ans à l’époque connaissait cette femme mieux que moi. Il était au courant de ses problèmes de famille, de santé ; il est même parti au Maroc avec elle une fois. Tous deux étaient en fusion.”

“Dans un foyer où les parents sont séparés, ces femmes deviennent des repères pour les enfants. Les parents sont immergés dans leur vie professionnelle sans prendre conscience que cela est rendu possible grâce à ces femmes.”

“Elles passent plus de temps avec les enfants dont elles s’occupent qu’avec les leurs. C’est cette relation que je voulais raconter, ainsi que ce mur invisible entre les parents et ces aides à domicile, ce jeu de cache-cache dans ces appartements dont les enfants sont au cœur.”

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00