ChâteaubriantLireLoire-Atlantique

Patrick Grainville, invité de la médiathèque de Châteaubriant

Patrick Grainville, écrivain insaisissable, académicien, rencontre ses lecteurs à la médiathèque de Châteaubriant le samedi 23 mars à 16 h

Patrick Grainville, invité de la médiathèque de Châteaubriant. Il rencontrera les élèves de Guy Moquet et de Saint-Joseph. Il sera à la médiathèque de Châteaubriant le samedi 23 mars à 16h, dans le cadre de la Fête des bibliothèques et des médiathèques.

Recevoir un prix Goncourt à 29 ans n’est pas donné à tout le monde. En 1976, avec Les Flamboyants, le très baroque Patrick Grainville reçoit la consécration. Il sera professeur, agrégé de lettres et ne cessera de recevoir des prix.

Ce jeudi, sous les ors de l’Académie Française, quai Conti à Paris, Dominique Bona recevait  Patrick Grainville qui prenait officiellement la place d’Alain Decaux.

« Je ne suis qu’un homme frêle, paré de lauriers d’or, et futiles! N’étaient… les mots de la langue française qui m’ont donné corps et chair, muscle et force, sang et souffle de verbe. Les mots sont mes seules armoiries, ma seule panoplie et mon épée »

Celui qui répondait à son ami Jean-Marie Rouart qu’il se « trouvait trop jeune » pour postuler à l’Institut a enfin cédé.

Patrick Grainville, c’est l’homme de tous les excès. Auteur de 26 romans, il a gardé sa fidélité au Seuil, Grainville fustige et tempête contre le franglais, le globish et l’écriture inclusive.

De son enfance à Villerville, à quelques encablures d’Honfleur, en 2018, il nous livre dans Falaise des fous, ce très long roman, sa Normandie.

Patrick Grainville, rencontre les lycéens de Châteaubriant

Il faut lire, relire cet écrivain inclassable. Dans Falaise des Fous, une belle initiation à Monet, Courbet, Boudin, Degas, Flaubert, Hugo, Maupassant…Dans la permanence des falaises lumineuses, la folie de Monet affrontant l’infini des Nymphéas. Le tout sous la plume d’un homme qui a beaucoup vécu, beaucoup ressenti, aimé et perdu.

L’ensemble de l’œuvre écrite de Patrick Grainville

1972 : La Toison.
1973 : La Lisière.
1974 : L’Abîme.
1976 : Les Flamboyants, prix Goncourt.
1978 : La Diane rousse.
1980 : Le Dernier Viking.
1981 : L’Ombre de la bête.
1982 : Les Forteresses noires.
1984 : La Caverne céleste.
1986 : Le Paradis des orages.
1988 : L’Atelier du peintre.
1990 : L’Orgie, la Neige, prix Guillaume-le-Conquérant.
1992 : Colère.
1994 : Les Anges et les Faucons.
1996 : Le Lien.
1998 : Le Tyran éternel.
2000 : Le Jour de la fin du monde, une femme me cache.
2002 : L’Atlantique et les Amants.
2004 : La Joie d’Aurélie.
2006 : La Main blessée.
2008 : Lumière du rat, Grand prix de littérature de la SGDL.
2010 : Le Baiser de la pieuvre.
2011 : Le Corps immense du président Mao.
2014 : Bison, Grand prix Palatine du roman historique.
2016 : Le Démon de la vie.
2018 : Falaise des fous.

Patrick Grainville, invité de la médiathèque de Châteaubriant, samedi 23 mars 2019, à 16 h. Gratuit

 

Visuels photo et vidéo par Jean-François Mousseau

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer