Michel Ménard salue la revalorisation des oubliés du « Ségur de la santé »

Michel Ménard salue la revalorisation des oubliés du « Ségur de la santé ».

« Lors de la conférence des métiers de l’accompagnement du social et du médico-social organisée le vendredi 18 février 2022, le Gouvernement a annoncé une augmentation salariale de 183 euros net par mois pour les professionnels du secteur médico-social travaillant dans les domaines de la protection de l’enfance ou de l’aide aux personnes vulnérables.

Une hausse de 183 euros net par mois

Je salue cette annonce qui revalorise enfin les derniers oubliés du «Ségur de la santé». Depuis des mois, le Département de Loire-Atlantique aux côtés des professionnels du médico-social, nous appelons le Gouvernement à étendre à la filière socio-éducative la hausse de 183 euros net par mois, déjà versée aux soignants. Récemment, le Département a voté à l’unanimité un vœu invitant une nouvelle fois le Gouvernement à accélérer le calendrier et à s’engager à prendre des mesures avant l’élection présidentielle pour répondre aux demandes légitimes des personnels en charge de l’accompagnement médico-social.

Cette annonce est donc une réelle avancée pour ce secteur qui souffre d’un manque de reconnaissance, de disparités des salaires, de difficultés de recrutement, d’absence de perspectives de carrière et d’évolution professionnelle et de conditions de travail difficiles.

Je déplore cependant le caractère tardif de cette annonce. Les avancées de l’État au coup par coup sans approche stratégique globale n’envoient pas un bon signal à ces secteurs. Il reste encore des “oubliés” du Ségur comme les soignants et médecins des services de protection maternelle et infantile. De plus, je regrette une nouvelle fois le manque de concertation avec les Départements concernant le financement de cette mesure. S’agit-il d’un engagement dans la durée financé à 70% par l’État et 30% par les Départements ?

Depuis le début de la crise, le Département a joué un rôle essentiel auprès du secteur médico-social en contribuant notamment au versement d’une dotation exceptionnelle de 6,38M€ en 2020 aux établissements, services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) mobilisés pendant la période sanitaire. Le Département reste pleinement mobilisé pour soutenir les 9 600 professionnels de Loire-Atlantique concernés dans les secteurs de l’aide à domicile, de la protection de l’enfance, du handicap et des personnes âgées. »

Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00