Loire-Atlantique

Mort de Jacques Chirac : les réactions en Loire-Atlantique

Le président du Département de Loire-Atlantique salue la mémoire de l’ancien Président de la République

Suite à la mort de Jacques Chirac : les réactions en Loire-Atlantique arrivent.

Philippe Grosvalet président du Département de Loire-Atlantique :
« Jacques Chirac a joué un rôle important sur la scène internationale »
Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique, rend hommage à Jacques Chirac, ancien Président de la République décédé à l’âge de 86 ans :

« C’est avec émotion que j’ai appris ce jeudi la mort de Jacques Chirac, ancien président du Département de la Corrèze mais évidemment, surtout, Président de la République de 1995 à 2007.
Même si je ne partageais pas ses idées, je tiens à saluer son engagement qui aura marqué la vie politique française. Jacques Chirac en fut l’un des principaux acteurs de ces 50 dernières années.

En tant que Président de la République, il nous laisse notamment en héritage le musée du Quai Branly, dédié aux arts premiers et qui porte déjà son nom.

Je retiens également deux moments forts, sur la scène internationale. Quand Jacques Chirac s’est opposé à l’intervention militaire en Irak en 2003 et lorsqu’il a bravé les services de sécurité à Jérusalem pour pouvoir saluer les Palestiniens, en 1996. Il aura joué un rôle important pour la place de la France dans le monde.

Je m’associe évidemment à l’hommage de la Nation à cet homme d’État. » Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique.

Pour David Samzun, maire de Saint-Nazaire :

« Nous l’avons appris ce midi : Jacques Chirac est décédé aujourd’hui à l’âge de 86 ans.

Amoureux de la France et des Français, du terroir et de la vie, je rends hommage au combattant qu’il sut être, que ce soit au travers de son soutien à la loi Veil, de son vote pour l’abrogation de la peine de mort ou lorsqu’il s’opposa en 2003 à la guerre en Irak menée par le Gouvernement Bush.

Jacques Chirac restera également comme celui qui fut le premier Président de la République à reconnaître le rôle de l’Etat français dans la rafle du «Vel d’hiv » et qui comprit avant tant d’autres l’enjeu du réchauffement climatique.

Aimé et profondément apprécié par ses compatriotes, il aura marqué de son empreinte l’histoire de notre pays.

Mes sincères pensées vont aujourd’hui à ses proches, familles, amis et compagnons politiques. David Samzun, maire de Saint-Nazaire.

Mort de Jacques Chirac : réaction de Johanna Rolland

« J’apprends avec tristesse le décès de Jacques Chirac, qui a marqué l’histoire politique de notre pays pendant ces 50 dernières années. Jacques Chirac aimait la France et la diversité de ses territoires. Avec sa disparition, c’est une page de l’histoire de notre pays qui se tourne. Je veux retenir de lui son refus de toute alliance avec l’extrême-droite, son opposition à l’intervention américaine en Irak en 2003. Et sa capacité à soutenir des combats courageux, comme sur la loi Veil ou l’abolition de la peine de mort.

Il a su aussi nous alerter sur l’urgence climatique marquant les esprits par son discours où il évoquait notre maison qui brûle.

Toutes mes pensées vont à sa famille, à ses proches ainsi qu’à tous ceux qui ont partagé sa vie et ses combats politiques. » Johanna Rolland, maire de Nantes.

Bouton retour en haut de la page
Show Buttons
Hide Buttons
Fermer