Loire-Atlantique

Nantes : 80 activistes dans une scène de crime

Nantes : 80 activistes dans une scène de crime. Alerte pour le vivant. A Nantes, ce mercredi 28 août, plus de 80 activistes répondaient à l’appel de 3 collectifs nantais.  Ils et elles alertaient sur l’extinction de masse du vivant et la disparition de la biodiversité près de nous et tout autour du globe.

Aux alentours de 18h30, une cinquantaine d’activistes se sont allongé.es Place Royale pour un ‘die-in’. Au rythme de la frise temporelle annoncée au porte-voix. Ils ont marqué les événements tragiques que nous avons vécu et que nous continuerons de vivre si une réaction sociétale sans précédent n’est pas enclenchée.

En s’allongeant entre les statues, laissant la pierre seule debout, ces citoyen.nes ont symbolisé les pertes humaines et non humaines causées par la domination humaine sur la nature. Une équipe de 20 activistes était aussi disponible pour expliquer l’action aux passant.es, nantais.es et de passage, et échanger sur leurs préoccupations environnementales.

Nantes : 80 activistes dans une scène de crime alertent pour le vivant

Depuis 40 ans, c’est plus de 60% de la population d’animaux sauvages qui ont disparus. Faute de territoires préservés. Et cause de pollutions massives ou de déséquilibre des écosystèmes. Ces derniers mois nous avons subi des records de chaleur sur tous les continents (45,9°C le 28 juin en France…). La banquise d’Alaska a totalement fondu. En ce moment même ce sont des centaines de milliers d’hectares de forêts et la vie qu’elles abritent qui disparaissent en fumée sous nos yeux en Amazonie mais aussi en Sibérie. Au total cela représente plus de 10 millions d’hectares depuis le début de l’année. L’équivalent de la superficie totale de la Grèce.

Les activistes présent.es ont également déversé plusieurs kilos de plastiques à usage unique dans la fontaine de la place. Afin d’y recréer une mer de plastique, à l’image de l’état des océans. A l’échelle mondiale, ce sont 10 tonnes par seconde qui sont produites. Une grande partie se retrouve dans les océans. La France a produisait 4,5 millions de tonnes en 2016, dont seuls 22% ont été recyclés, et 25% exportés. Il y a tant à faire et nous n’en prenons même pas le début du chemin !

Ce sont des drames qui se passent sous nos yeux, nous les voyons, nous ressentons cette perte du vivant dans nos cœurs, dans nos chairs, nous ne nous habituerons pas ! Il nous reste 18 mois pour ne pas laisser le système terre s’emballer définitivement et devenir inhabitable pour les humains.

Plus de 2500 citoyen.nes et 34 associations et collectifs interpellent Nantes Métropole

Dénonçant ces désastres écologiques, les activistes rappellent à Nantes Métropole que le niveau d’alerte sur le vivant demande une réaction à la hauteur. En commençant par se déclarer en état d’urgence climatique comme Paris, Bordeaux et Toulouse ou Rennes l’ont déjà fait*.

Nantes-80-activistes-dans-une-scène- de -crime-

Ils et elles appellent Nantes Métropole à déclarer l’état d’urgence climatique. A informer de manière visible et honnête tou·te·s les citoyen·ne·s sur la situation climatique et environnementale. A intégrer l’urgence climatique et environnementale dans toutes les politiques publiques. Et à construire et mettre en œuvre un plan de « trajectoire 1,5°C »** visant notamment la neutralité carbone et la restauration de la biodiversité sur son territoire.

Ils et elles demandent également un processus systématique d’études d’impact climatique des projets. Ainsi de rendre ces études publiques les décisions et d’intégrer directement les citoyen·ne·s. Et la création d’un conseil citoyen indépendant chargé de veiller au suivi de ce plan dans l’ensemble des politiques publiques.

* https://www.urgenceclimatique.fr/declarations-en-cours/

** Sans recours à la géo-ingénierie et aux technologies de capture et de stockage du carbone.

XR : Extinction Rebellion

Lancé le 31 octobre 2018 à Londres, Extinction Rebellion est désormais présent dans une cinquantaine de pays. Extinction Rebellion France (abrégé XR France) est la branche française du mouvement international. XR France a commencé à s’organiser à partir de novembre 2018 et est entré en rébellion le 24 mars 2019. Extinction Rebellion s’appuie sur dix principes, qui incluent : l’action non-violente, le respect des individus et une participation équitable, l’autonomie et la décentralisation pour une mobilisation de masse organisée, la construction d’une culture régénératrice favorisant la résilience. Créons les conditions d’un monde habitable pour les générations futures.

Dans la lignée des actions non violentes de désobéissance civile d’Extinction Rebellion à Londres, Paris, Delhi et partout dans le monde, le mouvement s’est déclaré en rébellion à Strasbourg le 22 juin 2019 sur la place de l’Étoile. Composé de citoyennes et de citoyen, Extinction Rebellion mène des actions pour alerter l’opinion publique et lutter contre les acteurs du dérèglement climatique et de la Sixième extinction de masse. Nous appelons tou·te·s les ssmpathisant·e·s à nous rejoindre.

Pour en savoir plus :

sur XR France : https://extinctionrebellion.fr / XR Nantes : https://www.facebook.com/XRNantes/

CPLC : les Citoyens Pour Le Climat

Les Citoyen.nes pour le Climat est un mouvement citoyen, autonome et auto-géré, non violent, apartisan, engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité.

De nombreux citoyen.nes se sont regroupé.es spontanément en septembre 2018 dans plusieurs villes en France. Qu’il s’agisse d’organiser ces rassemblements ou d’être présent.e ponctuellement. Ces mouvements locaux se regroupent et s’organisent au niveau national. A la fois indépendamment et en partenariat avec des influenceurs et des ONGs.

Le collectif nantais se joint à ce mouvement et en partage les valeurs. Composé de citoyen.nes aux profils très variés, une grande partie s’engageant pour la première fois, il cultive son ouverture à tou.tes ainsi que son identité créative et festive.

Notre conviction c’est qu’il est encore temps d’agir. Et nous le faisons, partout dans le monde. Face aux lobbies et à l’inaction des gouvernements, la société civile ne démissionne pas. Nous sommes déterminé.es à agir. Pour placer la lutte contre le dérèglement climatique au cœur de tous les choix pour notre avenir et celui de la planète.

Nous retrouver sur internet et les réseaux sociaux

 

 

 

Tags

Articles similaires

Fermer