Pays de la Loire

Ma Région Virtuose fait le plein

Le Festival de musique classique a conquis son public en Pays de la Loire. Ma Région Virtuose, le nouveau nom de la Folle Journée en Région.

Ma Région Virtuose fait le plein avec près de 65 000 spectateurs en Pays de la Loire.

Dès le 18 janvier, la première édition de Ma Région Virtuose a sillonné tout le territoire pour offrir l’excellence de la musique classique au plus grand nombre, et touché 65 000 spectateurs ; une fréquentation « record » grâce à une programmation riche et innovante, à destination d’un large public régional : des concerts gratuits avec une scène itinérante dans 20 communes rurales, des concerts pour les élèves de 9 lycées des Pays de la Loire, des concerts dans les TER et enfin plus de 150 concerts ce week-end dans 24 villes partenaires aux tarifs accessibles de 2 à 12 €.

« Je ne peux que me réjouir du succès de cette 1ère édition de Ma Région Virtuose. Nous avons réussi le pari de proposer une programmation musicale d’excellence, tournée vers la proximité et la rencontre avec les publics, et notamment le public jeune. Cette 1ere édition c’est la preuve que l’audace et les formats innovants sont les meilleurs ingrédients du succès et cela nous encourage à continuer de surprendre et d’aller encore plus loin pour faire vivre la musique partout dans les Pays de la Loire. » commente Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

Quelques chiffres clés pour la première édition de Ma Région Virtuose

La programmation de cette édition nouvelle mouture de la Folle Journée en Région a ainsi permis à 800 spectateurs de suivre les représentations de la scène itinérante dans 20 communes, à près de 1400 lycéens d’assister aux concerts dans des lycées et à l’Hôtel de Région, à 2 060 voyageurs de découvrir la musique classique en live dans les TER et près de 2 000 élèves ont pu bénéficier des animations théâtrales proposés dans les établissements scolaires.

En Loire-Atlantique, c’est naturellement à Saint-Nazaire que 7820 mélomanes profitaient de l’événement musical. À Ancenis Saint-Géréon, on dénombrait 2600 amateurs de musique classique et enfin à Châteaubriant 2130 spectateurs seulement, assistaient à l’événement musical.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page