Nantes : la maison réquisitionnée bientôt rendue

Nantes : la maison réquisitionnée bientôt rendue à ses propriétaires.

Vendredi dernier 6 janvier 2023, l’association La Maison du peuple réquisitionnait une maison inoccupée à Nantes pour mettre à l’abri des familles syriennes. Les propriétaires, un couple de personnes âgées sous tutelle, comptait vendre leur bien  pour payer les frais de l’Ehpad. Cette opération avait beaucoup ému et l’opposition municipale  de droite ne s’est pas privée de son lot de critiques.

Ce mercredi la préfecture publiait un communiqué :

L’occupation illégale d’une maison individuelle d’habitation par un collectif, depuis le vendredi 6 janvier 2022 à Nantes, a été constatée par un officier de police judiciaire le mardi 10 janvier.

Des personnes migrantes ont été installées par ce collectif dans une maison d’habitation appartenant à un couple de personnes âgées vulnérables, après effraction de leur domicile vendredi dernier.

En application de la loi DALO, l’avocat de la famille a fait parvenir en préfecture ce mercredi 11 janvier, une demande d’expulsion pour récupérer la maison occupée illégalement et destinée à la vente afin de couvrir les frais de santé des propriétaires, tous deux en EHPAD.

La préfecture a fait droit à cette demande et les squatteurs ont été mis en demeure de quitter les lieux sous 24 heures.

Les familles prises en charge

Les trois foyers qui résident dans cette maison depuis la fin de semaine passée vont être relogées par le dispositif d’État d’aide aux sans-abri.

De son coté, l’association la Maison du peuple promet libérer les lieux au plus vite. Renz, un des responsables de l’association d’aide aux sans-abri a rencontré la famille. Il promet que d’ici quarante-huit heures, la maison sera libérée.

Ce mercredi 11 janvier, la Maison du peuple lance une cagnotte en ligne. Il veulent dédommager les propriétaires, pour les frais d’eau et d’électricité.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00