Santé

Nantes : sauver les grands brûlés grâce à un ver marin

Cicatriser les grands brûlés grâce à un ver marin,l'Arenicola Marina, présent sur les plages de l’Atlantique et de la Manche. Son rôle est de transporter l’oxygène, comme l’hémoglobine humaine mais elle présente des particularités qui en font une thérapeutique très innovante.

Nantes : sauver les grands brûlés grâce à un ver marin, c’est la prouesse médicale que permet un traitement innovant : le CHU de Nantes soigne un grand brûlé grâce au pansement oxygénant HEMHealing®

Au cours de l’été 2023, un patient brûlé à 85% et dont le pronostic vital était engagé était pris en charge par les équipes du Centre des brûlés du CHU de Nantes. Les médecins ont opté pour un traitement innovant et prometteur avec le pansement HEMHealing® – doté de l’hémoglobine particulièrement oxygénée des vers marins – une première en France sur une surface cutanée aussi importante.

Cet homme de 33 ans était victime de l’explosion du moteur de son bateau en Loire.

La surface corporelle totale brulée du patient pris en charge était estimée à 85% de deuxième degré profond et troisième degré. Dans ce contexte, le ratio entre les zones à greffer et les zones prélevables devient alors très défavorable et le pronostic vital est en jeu.

« Les perspectives de ce patient étaient complexes. Habituellement, pour les brûlés à 85% nous réalisons de nombreuses interventions pour exciser les brûlures et les remplacer petit à petit par la peau du patient. Chez ce patient, afin de limiter la surface à greffer et donc à prélever sur les rares zones non brûlées, nous avons opté pour ce pansement afin d’essayer de faire cicatriser sans chirurgie le thorax, l’abdomen et le dos, permettant de conserver les sites donneurs de greffe pour les mains et les membres inférieurs. »  explique Pr Pierre Perrot, Chef de service – Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique – Centre des brûlés adultes et enfants – CHU de Nantes

Le pansement HEMHealing utilisé pour la première fois en France

Le pansement oxygénant HEMHealing®, développé à partir de la technologie d’HEMARINA, a apporté une oxygénation maitrisée et ciblée, en continue sur les plaies du patient permettant ainsi de faire redémarrer le processus de cicatrisation en continu.

La bascule dans le ratio zones à greffer/zones à prélever apportée par l’efficacité de HEMHealing® a permis de transférer le patient en centre de rééducation spécialisé après 3 mois d’hospitalisation en centre aigü.

« Toute l’équipe du service de réanimation des brûlés est heureuse d’avoir accompagné ce grand brûlé avec un traitement innovant dont les effets ont été spectaculaires. Cette réussite nous incite à développer l’innovation dans la prise en charge de nos patients. » continue le Pr Pierre Perrot, Chef de service – Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique – Centre des brûlés adultes et enfants – CHU de Nantes

Qu’est-ce que le pansement HEMHealing ?

La molécule, appelée M 101, est l’hémoglobine du ver marin Arenicola Marina, présent sur les plages de l’Atlantique et de la Manche. Son rôle est de transporter l’oxygène, comme l’hémoglobine humaine mais elle présente des particularités qui en font une thérapeutique très innovante.

nantes-sauver-les-grands-brules-grace-a-un-ver-marin

Caractéristiques de l’hémoglobine du pansement HEMHealing

Elle transporte une plus grande quantité d’oxygène (156 molécules d’oxygène) que l’hémoglobine humaine qui n’en transporte que quatre. Donc, elle transporte 40 fois plus d’oxygène que l’hémoglobine humaine ;

Elle est naturellement extracellulaire à la différence de l’hémoglobine humaine qui est contenue dans les globules rouges. On peut donc l’injecter dans la circulation sanguine ;

Et elle est 250 fois plus petite qu’un globule rouge et est capable d’atteindre des zones très difficiles d’accès ;

Pour autant, l’unité de base, la chaîne de globine, est identique à plus de 99 % à celle de l’hémo-globine humaine. La structure a donc été remarquablement conservée au cours de l’évolution, probablement parce que cette chaine de globine est indispensable à la vie ;

Dans HEMhealing®, une des formulations produites par Hemarina SA, on mélange M 101 à un gel. Cela permet de l’utiliser comme pansement oxygénant. Il capte l’oxygène de l’air et le délivre dans les zones les plus profondes des plaies ou brûlures, qui, elles, sont en manque d’oxygène.

« Nos équipes sont engagées au quotidien pour mettre la science au service des patients et accompagner l’innovation médicale. Cette prise en charge illustre parfaitement notre volonté de développer de nouveaux traitements efficients et prometteurs. » explique Franck Zal, Président d’Hemarina

Une prise en charge innovante

Au regard de l’état du patient l’équipe médicale décidait de :
Traiter de façon conventionnelle et définitive (excision-autogreffe de peau mince) les localisations prioritaires (membres supérieurs et mains) ;

Traiter de façon conventionnelle et temporaire (excision-allogreffe) les membres inférieurs brûlés au troisième degré, en attente de la cicatrisation des zones donneuses de greffe déjà prélevées ;

Et enfin traiter après demande auprès de l’ANSM d’usage à visée compassionnelle tout le tronc (thorax-abdomen-dos) brûlé en deuxième degré profond avec le pansement oxygénant HEMHealing® dans l’attente de la cicatrisation des zones donneuses de greffe déjà prélevées.

Toute les zones traitées ont eu une cicatrisation complète sans excision-greffe en 5 semaines. Ce qui a permis de conserver la totalité des zones donneuses pour greffer les membres inférieurs.

Des perspectives encourageantes pour ce nouveau traitement

Les perspectives d’avenir pour ce nouveau traitement sont immenses. Ce pansement vise à soigner les plaies hypoxiques comme les ulcères du pied diabétique, les escarres, ou autres plaies pour lesquelles il n’existe aujourd’hui aucune solution thérapeutique satisfaisante.

Visuel de Une : Hemarina.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page