Nantes

Nantes : un Muséum agrandi à l’horizon 2028

Nantes : un Muséum agrandi à l’horizon 2028.

En 2022, près de 160 000 visiteurs étaient accueillis dont 55 % sont issus de la métropole. Plus de 200 000 visiteurs devraient franchir les portes du Muséum en 2023. Johanna Rolland, en voit 300 000 d’ici quelques années, à la réouverture du lieu de sciences et de culture. Ce qui ferait de Nantes la première ville de province à accueillir autant de visiteurs dans un  Muséum.

Les élus, lors du prochain conseil métropolitain du 23 juin 202,3 auront à voter un projet de restructuration et de rénovation de l’institution dont les espaces sont devenus trop petits pour accueillir le public.

Un Muséum plus grand dans le même périmètre

Les architectes retenus dans les mois à venir devront trouver plus de 1800 m2  sans toucher aux murs du bâtiment et sans s’étendre sur le jardin. Le Muséum 2028 prévoit de passer de 2 200 m2  actuellement, à près de 3 900 m2 à la réouverture. On va créer des surfaces nouvelles au sein même du bâtiment. Ce dernier dispose de locaux vacants ou d’espaces mal configurés, bourré de  » racoins ».

Tout le monde semble d’accord pour ne pas toucher à la façade d’inspiration anglaise. Tout comme pour garder le jardin qui est la marque de cet établissement.

Bien sûr on engage des travaux et surtout on va rénover intelligemment. Isoler le bâtiment de façon conforme aux enjeux environnementaux avec l’usage notamment de matériaux bio-sourcés.

Galerie de zoologie au 1er étage – François de Dijon.

L’occasion de proposer une nouvelle circulation aux visiteurs en cohérence la composition des espaces du Muséum. Inviter à un voyage dans le temps depuis l’origine de l’Univers jusqu’à aujourd’hui.

Le regroupement des espaces sera aussi un bénéfice pour les conditions de travail des agents du Muséum.

Un Muséum agrandi et plus lumineux

Le projet prévoit de rendre leur fonction aux verrières d’origine. Philippe Guillet, le directeur du Muséum rappelle que le bâtiment est adossé à ce qui fut autrefois l’Hôtel de la Monnaie. Puis en 1970, la Chambre de Commerce quitte la rue Voltaire. Le Muséum récupère cet espace vacant. L’Hôtel de la Monnaie regorgeait de verrières. On les a cachées au fil du temps et du changement de destination. Il s’agit dans le nouveau projet de leur redonner leur éclat.

Les usages du numérique : avec modération

Philippe Guillet, le directeur du Muséum l’assure : les technologies, les usages du numérique seront  présents à petites doses. Lorsque cela sera nécessaire, le Muséum utilisera ces technologies pour sublimer une pierre, un fossile, une météorite

De nombreux projets dans la façon de présenter les collections. Au Muséum de Nantes, seul 1% de celles-ci sont exposées au public. Les équipes du Muséum ont de quoi émerveiller les yeux des visiteurs pendant longtemps encore.

Durant les travaux, un programme d’expositions temporaires, d’animations et de spectacles du Muséum tournera dans les 24 communes de la métropole. Ce programme « Hors les murs » continuera vraisemblablement après l’ouverture.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page