AAM AASTHA ou l’année de l’Inde

Après Wilder Mann en 2017 et Cimarron en 2019, Charles Fréger revient avec une nouvelle série photographique et propose une troisième exposition au Château des ducs de Bretagne.

AAM AASTHA ou l’année de l’Inde, au château de Nantes. Une exposition photographique de Charles Fréger jusqu’au au 27 novembre 2022.
Horaires & accès Tarifs

Le projet photographique AAM AASTHA s’inscrit dans le prolongement de recherches entamées par Charles Fréger sur les mascarades dans le monde. On connait plusieurs séries : Wilder Mann (depuis 2010), Yokainoshima (2013-2015) et Cimarron (2014-2018).

En déployant des partis pris assumés, le musée d’histoire de Nantes s’affranchit délibérément de son cadre traditionnel de musée d’histoire par la mise en œuvre d’une réflexion sur l’ouverture à l’ailleurs et à la découverte de l’Autre.

2022, l’année de l’Inde

Depuis l’été 2022 et jusqu’en avril 2023, le musée ouvre ses espaces d’exposition et de programmation culturelle à l’Inde. Dans l’année du 75e anniversaire de l’aboutissement de sa décolonisation, il nous fallait questionner ce pays dont les relations au nôtre, au territoire nantais notamment, remontent à plusieurs siècles au sein d’un monde déjà fortement globalisé.

Les derniers travaux universitaires sur la place économique de l’Inde dans la traite des Noirs permettent de décentrer notre regard au-delà du monde atlantique. Cela va au-delà de la traditionnelle écriture d’une histoire à l’échelle de trois continents. Ils participent ainsi à établir une Histoire-Monde dans laquelle l’Inde occupe une place essentielle

Plurielle et complexe

Comment alors aborder l’Inde dans sa richesse, dans sa pluralité et dans sa complexité tout en ne s’attachant pas à une histoire trop nationale aux contours changeants ? Tant dans sa géographie que dans l’emboîtement historique des empires ayant régné ? Plusieurs pistes s’ouvraient et c’est celle de la présentation des trois principales religions natives qui a été retenue, grâce à l’opportunité de deux expositions d’envergure : AAM AASTHA par le photographe Charles Fréger, inaugurée au début de l’été, se poursuit jusqu’au 27 novembre, et l’exposition construite en collaboration avec le Museo delle Civiltà, Rome, Inde. Reflets de mondes sacrés qui ouvrira ses portes le 15 octobre prochain.

aam-aastha-ou-lannee-de-linde
Charles-Fréger-©-David-Gallard

Aussi, le samedi 22 octobre en soirée dans la cour du château, le public participe à la Diwali. Il s’agit de la fête des Lumières indienne, organisée dans le cadre de l’exposition Inde. Reflets de mondes sacrés et du Festival Namasté Nantes.

Il pourra d’abord déposer, comme c’est la tradition, des centaines de petites lampes flottantes dans les douves du château. Puis commencera un voyage à travers les traditions musicales et chorégraphiques du nord au sud de l’Inde. Cela prend la forme de plusieurs courts spectacles proposés par les meilleurs artistes indiens de chacune des régions invitées.

AAM AASTHA ou l’année de l’Inde. Une exposition proposée dans le cadre du Voyage à Nantes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00