Treize abattoirs soutenus en Pays de la Loire

Treize abattoirs soutenus en Pays de la Loire dans le cadre du plan de relance.
Ouvert le 15 décembre 2020, le volet du Plan de relance destiné à la modernisation des abattoirs a rencontré un vif succès en Pays de la Loire, véritable territoire d’élevage. Après avis de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF), 13 projets de qualité ont été sélectionnés et l’enveloppe de 11 M€ a rapidement été consommée.

Les abattoirs sont des acteurs clés du territoire. Ils participent à la valorisation de la production des éleveurs, à la fourniture d’une alimentation saine et de qualité et constituent un maillon essentiel de l’économie rurale.

Le plan de modernisation des abattoirs est un dispositif majeur dans le volet agricole du plan de relance. Il poursuit plusieurs objectifs : accompagner les entreprises dans l’amélioration de la protection des animaux, de la sécurité au travail, des conditions sanitaires et environnementales, renforcer la compétitivité et participer au développement de l’emploi.

Plus de 11 millions dans les Pays de la Loire

11,1 millions d’euros sont attribués dans cet objectif en Pays de la Loire (enveloppe nationale de 104 M€) pour 13 projets de toute taille. Le montant d’aide attribué varie de 118 000 € à 2 M€. La plupart des dépenses, soutenues à hauteur de 40%, sont des investissements matériels améliorant l’accueil des animaux, les conditions d’abattage, la découpe, le conditionnement, le stockage, le nettoyage et les conditions de travail.

Quelques formations sont également financées pour la montée en compétences du personnel sur la protection animale, la sécurité au travail et le respect des réglementations sanitaire et environnementale. Les projets sélectionnés concernent différentes filières : volailles, palmipèdes, porcins, bovins, ovins et caprins.

À Ancenis et Châteaubriant

A Châteaubriant, l’Abattoir Castel Viandes est lauréat du plan de relance. L’État lui alloue 1 884 780,01 €. C’est la deuxième plus grosse dotation après le projet de Galliance ( Terrena) à Ancenis. Le groupe Terrena construit son futur site d’abattage de poulets sur la zone de l’Hermitage, à Ancenis-StGéréon pour un coût de plus de 40 millions d’euros. Celui-ci aura un capacité de 100 000 poulets par semaine.

Les abattoirs lauréats

SAS EURALIS GASTRONOMIE, Les Herbiers (85), 1 053 999,43 €.
EARL ARMOR LOIRE, Nort-sur-Erdre (44), 220 069,42 €.
SAS SAVEL, SAS SIALE, La Séguinière (49), 1 383 172,41 €.
SAS THOMAS et FILS, Saint-Martn-des-Noyers (85), 380 489,46 €.
SARL PORCI MAUGES, Beaupréau-en-Mauges (49), 748 541,13 €.
SAS HOLVIA PORC – Laval Laval (53), 428 656,16 €.
Abattoir municipal de la Ville de Craon, Craon (53), 266 310,94 €.
SAS Ernest SOULARD, Essarts-en-bocage (85), 1 316 250,72 €.
SAS ELIVIA – Le Lion d’Angers, Le Lion d’Angers (49), 1 136 096,68 €.
SARL DAUDET, Fromentères (53), 118 008,91 €.
SASU GALLIANCE – Ancenis Ancenis (44), 2 000 000,00 €.
VIOL FRERES (CASTEL VIANDES), Châteaubriant (44), 1 884 780,01 €.
VALLEGRAIN ABATTOIR, Chérancé (72), 177 997,82 €.

Les lauréats disposent d’un délai de 3 ans pour réaliser leur projet mais la plupart des investissements ont déjà commencé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00