Loire-Atlantique

Quatre permanences pour recevoir les agriculteurs en difficulté

Les agriculteurs ont fait entendre leur détresse un peu partout en France. Des permanences pour les écouter et répondre à leurs problèmes sont mises en place.

Quatre permanences pour recevoir les agriculteurs en difficulté en Loire-Atlantique.

Les dernières semaines, un peu partout en France les exploitants agricoles ont montré leurs difficultés rencontrées, leur ras-le-bol et leur détresse. Les ministres de l’Intérieur, des finances, de l’agriculture, et de la transition écologique ont demandé aux préfets d’ouvrir des permanences dans les sous-préfectures.

Quatre permanences en Loire-Atlantique

Ces permanences permettront une prise en charge personnalisée et individuelle des agriculteurs qui peuvent rencontrer des difficultés dans les exploitations. Ces permanences sont multi-services. Elles regroupent systématiquement deux agents, un de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) et un agent de la Direction Départementale des Finances Publiques. Ces agents feront le lien avec les autres services de l’État dès que nécessaire.

Le préfet de Loire-Atlantique a également demandé aux acteurs, et notamment à la Chambre d’agriculture et à la Mutualité sociale agricole, qui accompagnent au quotidien les exploitants agricoles, de signaler aux services de l’État (DDTM) toute exploitation qui connaîtrait des difficultés afin d’établir, en accord avec elle, des contacts particuliers et individuels.

Quatre permanences pour recevoir les agriculteurs en difficulté
Marc Maklouf, sous-préfet de l’arrondissement Châteaubriant-Ancenis © Alain Moreau

Ce dispositif a débuté le lundi 4 mars. Un premier bilan aura lieu après deux semaines de fonctionnement.

Pour Marc Maklhouf, sous-préfet de Châteaubriant-Ancenis : « C’est un traitement individualisé. Il ne faut laisser aucune situation d’agriculteur sans solution. Il s’agit d’un dispositif de proximité. Les deux agents présents aux permanences feront le relais vers les autres services si besoin. Une réponse est apportée dans les jours qui viennent.»

« Nous sommes là avec les agriculteurs pour trouver les solutions. » ajoute le sous-préfet qui gère un arrondissement de 76 communes sur 46% du territoire de la Loire-Atlantique.

Les permanences d’aide aux agriculteurs

• les lundis et mercredis de 9h à 12h en sous-préfecture de Saint-Nazaire les mardis et jeudis de 9h à 12h en sous-préfecture de Châteaubriant ;

• les lundis et vendredis de 9h à 12h à l’espace France Services d’Ancenis et les mercredis et vendredis de 9h à 12h à l’espace France Services de Vallet.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page