Reconnaissance de l’État palestinien : les élus du Département mobilisés

Reconnaissance de l’État palestinien : les élus du Département mobilisés.

Engagé depuis de nombreuses années aux côtés du peuple palestinien, le Département de Loire-Atlantique vient de renouveler sa convention de coopération avec deux collectivités de Palestine, le gouvernorat de Jénine et la commune de Marj Ibn Amer, en présence d’une délégation palestinienne et de l’Ambassadeur de Palestine en France.

Les 62 conseillers départementaux ont adopté ce vœu à l’unanimité

À cette occasion, l’assemblée départementale de Loire-Atlantique, réunie aujourd’hui pour la deuxième journée de sa session, a réitéré le vœu de la reconnaissance de l’État palestinien.

Vœu pour la reconnaissance de l’État palestinien

« Depuis 2013, la Loire-Atlantique entretient des liens de partenariat étroits, à travers une convention de coopération décentralisée, avec la commune de Marj Ben Amer et le gouvernorat de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Quatorze des quinze membres du conseil de sécurité de l’ONU, dont la France, ont condamné la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël. Alors que la France a voté pour la reconnaissance de la Palestine comme État observateur, en 2012 à l’ONU, les résolutions de l’assemblée générale et du conseil de sécurité ne suffisent pas.

La situation sur place se dégrade, notamment à Jérusalem. L’histoire se répète puisqu’à deux reprises par le passé, le 18 décembre 2014 et le 19 décembre 2017, nous dénoncions déjà l’intensification de la colonisation qui exacerbait particulièrement les tensions en Cisjordanie. Déjà, nous demandions, dans l’intérêt des populations palestiniennes comme israéliennes qui veulent vivre en paix, la reconnaissance de l’État de Palestine.

Après l’Assemblée nationale et le Sénat, c’est au Président de la République Française de reconnaître l’État de Palestine, dans ses frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale et Jérusalem comme capitale des deux États.

L’assemblée départementale de Loire-Atlantique, forte de l’antériorité de ses liens de partenariat, solidaire de la volonté des peuples palestiniens et israéliens à vivre en paix, réitère, ce 28 juin 2022, sa demande que la République Française reconnaisse sans plus attendre l’État de Palestine. L’assemblée départementale demande également la mise en place d’une force d’interposition internationale sur le terrain pour prévenir toute escalade de violence. »

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00