Loire-Atlantique

Robert Budzynski nous a quittés

Les Canaris pleurent la disparition de Bud', survenue ce lundi. Le nom de Robert Budzynski est indissociable de l'histoire du FC Nantes.

Robert Budzynski nous a quittés ce lundi 17 juillet 2023. Il avait 83 ans. Il est né le 21 mai 1940 à Calonne-Ricouart dans le Pas-de-Calais, issu d’une famille Polonaise immigrée dans le Nord de la France.

Budzynski fut d’abord joueur au RC Lens, où il signe en 1958, comme défenseur central. Il y reste jusqu’en 1963, avant de rejoindre la Cité des Ducs. Joueur du FC Nantes et champion de France en 1965 et 1966 sous les ordres de José Arribas. Il sera dans pas moins de onze sélections avec l’équipe de France.

Toujours en 1966, il participe à la Coupe du monde de football 1966, la huitième édition, du nom, qui se déroule en Angleterre.

Une double fracture tibia-péroné en décembre 1968 met fin à sa carrière. Sa jambe céda à l’entraînement et l’obligea à ranger les crampons. Il a alors 29 ans.

De joueur à directeur

Robert Budzynski ne s’éloigna pas tout à fait des pelouses. Louis Fonteneau, jeune président du FC Nantes, lui propose en janvier 1970 de devenir directeur sportif du club. Un poste qui n’existe pas encore en France. Il dirige alors les entraineurs du FC Nantes et recrute les meilleurs sportifs.

Il a connu les grandes heures de Marcel Saupin et le transfert vers le stade de la Beaujoire. Robert Budzynski consacrera sa vie à sa passion et à son club nantais qu’il quitte en 2005, poussé dehors par le sinistre Jean-Luc Gripond.

Bud’ amènera le club nantais à gagner quatre titres de champions de France et une Coupe de France.

Pour aller un peu plus loin dans la biographie de , lire « Dans les Yeux de Bud » sous la plume de Jean-Marie Gautier, paru en 2018, chez l’éditeur nantais d’Orbestier.

La réaction de Didier Deschamps

Le décès de Robert Budzynski suscite en moins une profonde tristesse. Robert aimait, le Football Club de Nantes et ses joueurs. Je suis bien placé pour le savoir. Il a joué un rôle essentiel dans ma venue au centre de formation alors que j’étais adolescent, puis dans mon éclosion chez les pros. Je garde le souvenir de la profondément humain gentil affable, toujours disponible pour échanger dire ce qui va et avec tact, ce qui pourra aller mieux.

Le FC Nantes perd l’un de ses plus grands serviteurs. Le FCN a une histoire riche qui le doit en bonne partie à Bud’. Pour mesurer son importance, il suffit de rappeler qu’il a participé au 8 titres de Champions de France, d’abord comme joueur puis dans l’encadrement du club où il sait très vite imposé comme direct sportif, influant et efficace, complément parfait de Jean-Claude Suaudeau puis de Reynald Dénoueix.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page