Sainte-Luce : le stade Philippe Porcher en travaux

Sainte-Luce : le stade Philippe Porcher en travaux, cet été 2022. Après la création des vestiaires en 2019, le complexe sportif Philippe Porcher poursuit sa transformation. En effet, un nouveau terrain en synthétique va remplacer le terrain stabilisé actuel. Un terrain de foot 5 en accès libre se crée et les vestiaires gagnent de la place. Avec cette opération de 1,9 M€, la Ville se dote d’infrastructures de haut niveau. Elles sont adaptées à sa taille et aux besoins du club de football.

« Il y a une forte attente », commentait l’an dernier Alain Cauet, le président de l’Union Sportive Lucéenne, le club de football de Sainte-Luce. Celui-ci compte aujourd’hui environ 400 adhérents. Cette attente, c’est la possibilité de s’entrainer même lorsqu’il pleut, afin de proposer des saisons complètes aux joueurs. Le terrain stabilisé du stade Philippe-Porcher, en bord de Loire, ne le permet pas, avec de nombreuses interruptions en cas d’intempérie.

« Construire un terrain synthétique va rendre possible des entrainements toute l’année », explique Magali Cousin, adjointe aux sports. Le projet, lancé par la municipalité l’an dernier, se concrétise cet été avec le début des travaux ce mois-ci. Ils dureront jusqu’à la fin de l’année.

Concrètement, ce sera un terrain synthétique homologué. Il aura une superficie de 117 x 73 mètres en lieu et place de l’actuel terrain stabilisé. Il s’agit d’un gazon synthétique, garni de noyaux d’olives pour des raisons écologique et de confort de jeu, ainsi que de nouveaux buts et bancs de touche.

En concertation avec l’Union Sportive Lucéenne

« Au-delà du terrain synthétique, c’est une opération globale pour doter Sainte-Luce d’installations correspondant à une ville de 15 000 habitants. Le terrain de football à 5 en accès libre, pourra être utilisé pour la pratique loisirs et par le club. Nous allons également agrandir les vestiaires et installer des éclairages LED plus économes en énergie », ajoute Magali Cousin.

Pour mener à bien l’opération, la Ville a retenu plusieurs entreprises dans le cadre de marchés publics. Artdan (Carquefou), Bureau TP (Sainte-Luce), Inéo (Nantes) et le Cabinet Osmose, qui a déjà réalisé des terrains synthétiques à Mésanger et Sablé-sur-Sarthe.

Les travaux vont durer jusqu’à la fin de l’année. L’été sera consacré aux travaux de terrassement, l’automne à la pose de l’équipement. Pour mener à bien ses travaux, quatorze arbres seront supprimés. Une cinquantaine sera replantée cet hiver autour du terrain.

« Afin de réduire l’impact sur le village de Bellevue et la Sablière, l’accès au chantier se fera par l’Est, au niveau de l’entreprise Lafarge », expliquent les services techniques municipaux.

Le projet a été conçu en concertation avec l’Union Sportive Lucéenne.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00