Centrale nucléaire à Cordemais : l’opposition réagit

Centrale nucléaire à Cordemais : l’opposition réagit. Dès l’annonce d’un projet de centrale nucléaire sur le site de Cordemais, par Christelle Morançais, présidente de région,  le groupe L’écologie ensemble propose sa réponse dans une Tribune Libre.

La présidente du Conseil régional Christelle Morançais vient d’annoncer à l’occasion de la session plénière du 22 octobre qu’elle était prête à travailler avec le Gouvernement et EDF sur l’implantation d’un réacteur nucléaire SMR sur le site de Cordemais en Loire-Atlantique

La réaction du groupe L’écologie ensemble

Les élu.e.s du groupe L’écologie ensemble au Conseil régional des Pays de la Loire s’opposent fermement à un tel projet. L’avenir de Cordemais doit s’écrire sans charbon ni nucléaire, comme un site pilote de la transition énergétique autour des énergies renouvelables !

Envisager une reconversion nucléaire du site, qui plus est à un horizon 2035 car les SMR ne seront pas opérationnels avant, va à contre-courant et ne fait que repousser les vrais enjeux: travailler sur les nouvelles compétences, miser sur la sobriété et l’efficacité énergétique, investir pour développer les énergies renouvelables. Des axes relayés au second plan voire oubliés par Emmanuel Macron dans son discours sur le plan France 2030, préférant miser sur les énergies du passé comme le nucléaire sans résoudre les questions comme l’approvisionnement en uranium ou le traitement des déchets et alors que nos filières d’EnR sont prêtes dès aujourd’hui et ont prouvé leur efficacité. C’est donc aussi la voie choisie par Christelle Morançais, alors que la Région n’est elle aussi pas à la hauteur en termes de soutien à la production d’ENR ou de rénovation énergétique du bâtiment.

Pour l’avenir de Cordemais, il y a urgence à mettre les acteurs autour de la table. Nous réitérons notre demande faite à Christelle Morançais de prendre l’initiative d’une table ronde avec l’ensemble des acteurs à commencer par les salariés du site et les entreprises sous-traitantes pour travailler à un avenir durable du site, plutôt que d’envisager un projet nucléaire d’un autre temps. Cordemais peut au contraire devenir un site modèle de transition industrielle réussie tant du point de vue écologique que sur l’emploi.

Lucie Etonno et Matthieu Orphelin, co-présidents du groupe L’écologie ensemble.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00