Un exercice d’attentat terroriste à Nantes

Pendant la Coupe du Monde de Rugby de 2023 et les Jeux Olympiques de 2024 des épreuves sportifs se dérouleront à Nantes. Un exercice de sécurité civile avait lieu ce mercredi 16 novembre dans le quartier du stade de la Beaujoire et sur le centre d'entraînement du FCN à la Chapelle-sur-erdre.

Un exercice d’attentat terroriste à Nantes avait lieu ce mercredi 16 novembre 2022. Pour les autorités les événements sportifs des deux années à venir se doivent d’être une réussite collective, autant sur le plan sportif que sur les conditions d’organisation des événements. L’objectif est d’offrir au public des événements festifs et populaires se déroulent dans la meilleure condition de sécurité possible afin de préparer cet échéance.

Afin de préparer cette échéance, la préfecture de Loire-Atlantique organisait un exercice de sécurité civile d’ampleur ce mercredi 16 novembre dans le quartier du stade de la Beaujoire et sur le centre d’entraînement du Football Club Nantes à la Chapelle-sur-Erdre.

900 professionnels sur le terrain

900 professionnels étaient mobilisés pour cet exercice de simulation d’un attentat multi-sites face au risque lié à ses événements, la mobilisation et la préparation des acteurs de la Sécurité Civile de la Loire-Atlantique sont les enjeux prioritaires pour les deux prochaines années.

C’est pourquoi, cet exercice de simulation d’attentat mettait en situation,  sur une journée et avec le plus grand réalisme possible, les acteurs de la Sécurité civile du département afin d’éprouver les réflexes opérationnels conjoints en gestion de crise et de tester la remontée d’information et la coordination inter-services

Les forces de sécurité, les services de secours et de soins les équipes spécialisées, GIGN et RAID, les associations agréées de sécurité civile, les collectivités territoriales concernées ainsi que le parquet de Nantes, et le CHU ont œuvré ainsi ensemble à la résolution de cet exercice dans les conditions les plus proches de la réalité.

Un exercice d'attentat terroriste à Nantes

Tester le plan ORSEC pour l’ensemble du service sous le commandement du directeur des opérations. Cet exercice va permettre de tester le plan ORSEC organisation de la réponse de sécurité civile départementale, à travers la mise en place du dispositif d’alerte. La remontée d’information entre les différentes structures de commandement.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00