Un premier mai uni à Châteaubriant

Un premier mai uni à Châteaubriant ce dimanche, à l’appel de La France Insoumise, mais également de la CGT.

Les récentes élections montrent que les inégalités subsistent et qu’il y a encore du chemin à faire.

La France Insoumise appelle à participer massivement à la manifestation du 1er Mai 2022, manifestation unitaire de convergence des luttes et pour les libertés, pour l’égalité et la transformation sociale.

Pour une fiscalité plus juste, redistributive et non en faveur des revenus du capital. Pour réaffirmer nos valeurs de solidarité, rempart au discours raciste, antisémite et sexiste d’extrême droite. Notre combat contre toute forme de discriminations, les Insoumis.es et Insoumis seront présent.es !

Dans un contexte social tendu, sous le joug d’un gouvernement ultra autoritaire et libéral, marqué par l’aggravation des inégalités, de la précarité et de la crise écologique, nous voulons faire de cette journée un temps fort de mobilisation pour les salaires, la retraite à 60 ans, la protection sociale, les services publics, les pensions, les emplois, la paix, ainsi que l’engagement dans une transition écologique urgente.

Le Groupe d’Action LFI du Pays de la Mée-Châteaubriant sera présent.

La CGT, l’UNSA, Solidaires, la FSU, l’UNEF, la VL, le MNL et la FIDL…

appellent salarié-es, agent-es public-ques, jeunes, retraité-es ou encore les privé-es d’emploi à un 1er mai revendicatif. Faire de cette journée un temps fort de la mobilisation pour les salaires, les pensions, la protection sociale.

Pour la CGT c’est clair : pas une voix ne doit aller à l’extrême droite, violente et autoritaire qui prône le rejet des étrangers et la préférence nationale. Cette extrême qui veut détruire les libertés démocratiques et syndicales. Qui défend les intérêts du patronat, des riches et des puissants. Et qui ment sur sa volonté de justice sociale et environnementale. Mais, quel que soit le résultat de l’élection présidentielle, la mobilisation du monde du travail, et au-delà, sera nécessaire pour nos droits, nos libertés et notre dignité : Ni Macron, ni le Pen ne défendent les intérêts des salarié.es.

Nous devons imposer de mettre au cœur de l’action publique les questions des salaires, des services publics, de protection sociale, de transition écologique et de paix.

Exigeons l’égalité salariale entre les femmes et les hommes. Et des revenus pour sortir les étudiants de la précarités et des pensions dignes pour les retraité.es.

Exigeons la revalorisation du point d’indice et des embauches massives dans les services publics qui réduisent les inégalités.

L’appel est lancé pour toutes les femmes et tous les hommes qui veulent que ça change. Le rendez-vous est dimanche 1er mai, à Châteaubriant Hôtel de Ville à 10h30.

Nantes, Ancenis et Saint-Nazaire ont également des rassemblements prévus ce dimanche 1er Mai.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00