Solitaire : Abandon de David Paul

Le skipper britannique est arrivé à Port-la-Forêt vers 6h30 ce lundi matin. Il signalait son abandon dans cette deuxième étape à la direction de course hier à 22h27.

Solitaire : Abandon de David Paul (Just A Drop)

Coup dur pour David Paul (Just A Drop), à 20h05 hier soir, alors qu’il naviguait à près de 6 noeuds, son Figaro Beneteau 3 a talonné à Men-Hir devant Penmarc’h. Le marin n’est pas blessé. Mais au vu des conditions météo prévues pour les prochaines heures, David a du prendre la décision très difficile. Il signalait son abandon dans cette deuxième étape à la direction de course hier à 22h27.

Le skipper britannique est arrivé à Port-la-Forêt vers 6h30 ce lundi matin. Il était accueilli par son équipe à terre et par l’organisateur OC Sport Pen Duick.

“Je n’ai pas fait une bonne course. J’avais l’esprit un peu ailleurs et puis à la pointe de Penmarc’h. J’essayais de sortir de la marée pour la contourner et j’avais dépassé le phare. Je n’ai pas regardé assez attentivement et j’ai heurté des rochers.

Le choc engendré par le talonnage m’a projeté à travers le bateau. Physiquement je vais bien et le bateau semble en bon état. Je suis assez fatigué et déçu” , explique le skipper.

Un des plus jeunes skippers de la Solitaire

David Paul a commencé à faire de la voile à l’âge de 10 ans sur un vieil Optimist sur un petit lac de l’ouest de Londres et a pris beaucoup de plaisir. Très vite, il a voulu battre les adultes au club de voile et l’a fait régulièrement !

Il a apprécié de progresser dans les classes de dériveurs. Puis de passer à la voile offshore en tant que membre d’équipage pendant ses études universitaires.

La voile est la passion de David, et lorsque la plupart des sports ont été touchés par la pandémie, il a découvert que la voile offshore en solo était possible car elle est socialement distante !

C’est ainsi qu’en janvier 2021, il est parti pour la France afin d’apprendre un nouveau bateau, une nouvelle langue et une nouvelle culture pour participer à sa première série de courses au large, dont le point culminant est la très difficile Solitaire du Figaro, une course épuisante de 2 500 miles en quatre étapes.

À 26 ans, il était l’un des plus jeunes concurrents de La Solitaire du Figaro. Il a le moins d’expérience et d’entraînement et probablement le plus petit budget. David a choisi de soutenir l’organisation caritative Just a Drop afin de sensibiliser le public et de recueillir des fonds pour fournir de l’eau potable et des installations sanitaires dans le monde entier.

Visuel : le skipper David Paul par Alex Courcoux.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
0:00
0:00