Châteaubriant

Odette Nilès nous a quittés

Aujourd'hui, Journée nationale de la Résistance, Odette Nilès nous quitte à plus de 100 ans après une vie de combat pour la Liberté.

Odette Nilès nous a quittés, à l’âge de 100 ans dans la nuit du 26 au 27 mai 2023.

Cette après-midi, au Musée de la Résistance de Châteaubriant, les pensées iront vers elle. Odette Nilès fut si active pour transmettre la mémoire. Elle avait à cœur d’expliquer aux jeunes générations, qu’il faut se battre sans relâche pour la liberté.

L’occupant nazi arrête Odette Nilès (née Lecland le 27 décembre 1922) le 14 juillet 1941. Elle avait participé à une manifestation contre l’occupant et fut condamnée à mort. On la transfère à Châteaubriant en septembre 1941, puis internée le 12 mai 1942 au camp d’Aincourt. Odette Nilès s’évade en 1944 et va rejoindre les Francs-tireurs et partisans à Bordeaux.

Odette Nilès internée au camp de Châteaubriant

Après la guerre, elle épouse le résistant communiste et député-maire de Drancy Maurice Nilès.

En avril 2022, dans une Lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron et publiée par l’l’Humanité, Odette Nilès expliquait son combat.

« Monsieur Macron,

Dimanche 24 avril, je mettrai un bulletin de vote à votre nom dans l’urne, sans adhésion aucune à votre projet mais par fidélité à mon combat contre le fascisme et pour la Jeunesse.

En 1941, à 17 ans, j’ai été arrêtée par des policiers français, lors d’une manifestation anti-allemande à Paris, sur dénonciation, parce que jeune militante communiste drancéenne. J’ai connu les interrogatoires, l’enfermement, la faim, le froid pour avoir voulu défendre mon pays et mes idées. Mais j’ai aussi eu l’honneur de rencontrer, notamment, Jean-Pierre Timbaud, dirigeant syndicaliste CGT, et Guy Môquet, étudiant de 17 ans comme moi. »

Odette Nilès et son mari Maurice Nilès © DR

Sur sa page Facebook, sa petite-fille Carine Picard-Nilès écrit quelques mots sur sa grand-mère :

« Odette Nilès a décidé de rejoindre ses camarades de combats.

Sa vie a été remplie de rencontres, d’amitiés, d’amour et toujours d’engagement pour son idéal, pour un monde meilleur et plus juste.

Son plus beau combat est aujourd’hui en ce 27 mai national pour des  » jours heureux »

La famille pleure une maman, une mamie, une arrière mamie mais nous savons qu’elle est partie rejoindre ses 2 amours Guy Moquet et surtout Maurice Niles. »

Odette Nilès était Officier de la Légion d’Honneur, et Présidente honoraire de l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page